• BYOD
  • Cloud
  • Data
  • show/hide menu
  • BYOD
  • Cloud
  • Data
  • BYOD Cloud Consumérisation Data Serveur

    Quatre tendances IT à suivre dès à présent

    0

    Agilité des infrastructures, explosion des données et des besoins en puissance de calcul, migration vers le Cloud Computing, nouvelles applications : le point et quelques chiffres sur quatre tendances majeures qui influeront sur l’avenir du Système d’Information.

    À l’heure de la transformation numérique des entreprises, confrontées à des défis concurrentiels nouveaux et à des exigences des consommateurs inédites, l’évolution de la plate-forme du SI représente une réelle opportunité pour chaque direction informatique de contribuer à la compétitivité de leur entreprise.

    Une infrastructure puissante et densifiée

    Dans le domaine des infrastructures, l’innovation se traduit tout d’abord par un besoin de puissance de calcul toujours plus grand, nourri par les volumes de données exponentiels produits par les entreprises, qui demeurent pour autant encore largement sous-exploités par les directions métiers.

    Au premier plan de ces innovations : celles qui touchent le datacenter, qui connaît des bouleversements profonds. Ses capacités de calcul et de stockage explosent, portés par un réseau toujours plus puissant générant des investissements en constante augmentation.

    Ainsi, en 2012, l’investissement dans les datacenters a augmenté de 22% dans le monde, pour un total de 105 milliards de dollars, selon l’étude Data Centers 2012 de DataCenterDynamics. Une tendance qui se maintient à la hausse, avec une augmentation prévue de ces investissements pour 2013 de 14%. Serveurs, matériel de stockage, switch et routeurs, ont connu une croissance de l’investissement de 16,7%, passant de 30 à 35 milliards de dollars entre 2011 et 2012.

    Autre mouvement important, cette fois au cœur du centre de données, la concentration des appareils et de la puissance. La proportion de racks à haute densité (soit plus de 10 kW par rack) rapportée au nombre total de racks représente aujourd’hui 18% des racks, en progression de trois points par rapport à 2011. De même, le pourcentage de racks de densité moyenne (5-10 kW par rack) est passé de 30% à 33% alors que se développe parallèlement les datacenters de nouvelle génération, modulables, adoptés notamment par les grands acteurs du Cloud.

    78434809

    L’explosion des données

    IDC estime que le volume de données à traiter entre 2010 et 2020 sera multiplié par 67 , alors que les effectifs dans la DSI ne progresseront eux que de 40%.

    Par ailleurs, ces données adoptent de nombreux formats, structurés ou non, et doivent être consultables depuis des équipements de plus en plus hétérogènes (donner des exemples peut-être).

    Collecter et analyser ces données exigent donc de gérer à la fois le débit et la nature de ces données. Données concernant les activités en lignes des consommateurs, données télémétriques, données issues des nouveaux modes de collaboration… : il s’agit de pouvoir tirer dès aujourd’hui le meilleur parti des nouvelles possibilités offertes par les technologies et applications sociales, mobiles, NFC, géolocalisées, etc.

    Le Cloud Computing

    S’il est bien un terme qui reste tout sauf un « buzz word » et qui s’ancre jour après jour dans la réalité des SI, c’est bien le Cloud computing.  La possibilité de consommer de la puissance de calcul et du stockage à distance, mais en lien avec son propre système d’information, permet de gérer à la fois son budget et les pics de charge, tout en garantissant disponibilité et PRA.

    Les offres aujourd’hui devenues matures proposent des déclinaisons de cloud privé, hybride ou public, avec des niveaux de prestation étayés : IaaS, PassS, ou encore SaaS.

    L’agilité que promet le Cloud Computing aux entreprises se vérifie aussi par le niveau d’investissement des prestataires du secteur. Selon une étude Greenpeace d’avril 2012, 500 milliards de dollars d’investissements sont prévus pour l’année 2012 dans le domaine du Cloud. De quoi donner une idée de l’importance de cette véritable révolution.

    Applications agiles et innovantes

    Enfin, dernière évolution majeure de l’IT professionnelle, l’infrastructure se doit de répondre au cycle de vie d’applications de nouvelle génération, agiles et innovantes. Connectées et tirant partie de différentes briques logicielles de l’entreprise, ces applications fonctionnent aussi bien sur des smartphones, des tablettes et bien sûr des ordinateurs.

    Un cadre de développement prenant en compte l’ensemble de ces pré-requis doit donc être proposé aux développeurs et aux administrateurs, pour permettre une gestion efficace de ces outils. Une nouvelle collaboration est donc à imaginer entre équipes de développement et de production afin de pouvoir mettre en œuvre, au rythme des besoins business aux cycles de plus en plus courts, les applications de nouvelle génération.

    articles liés

    Greener IT challenge – Quid de l’impact environnemental des décisions IT ?

    Greener IT challenge – Quid de l’impact environnemental des décisions IT ?

    Les rendez-vous de l'IT: serveurs et datacenter, quoi de neuf ? [vidéo]

    Les rendez-vous de l'IT: serveurs et datacenter, quoi de neuf ? [vidéo]

    Les nouveaux serveurs physiques, briques centrales d’un datacenter industrialisé

    Les nouveaux serveurs physiques, briques centrales d’un datacenter industrialisé