• Cloud
  • show/hide menu
  • Cloud
  • Cloud Windows Server

    Cloud privé: Total réduit ses délais de fourniture de services informatique

    1

    Confrontée à la diminution des réserves de pétrole, l’industrie pétrolière est devenue plus concurrentielle et doit faire face à des coûts plus élevés. Total, géant français du pétrole et du gaz présent dans chacun des segments de ce secteur, s’efforce de répondre à ces défis. Pour rendre son infrastructure informatique plus réactive et plus économique, Total remplace actuellement VMware par un modèle de cloud privé basé sur le système d’exploitation Windows Server et sur Microsoft System Center. Ce système permet désormais de déployer les serveurs en un jour, contre trois semaines auparavant, et de renforcer ainsi l’agilité de l’entreprise.

    Le mot de Patrice Trousset Le mot du DSI: Patrice Trousset

    Comme le montre ce témoignage de TOTAL, la virtualisation serveur est un élément clé pour la transformation du Datacenter vers plus d’agilité tout en réduisant les coûts d’opérations.

    Chez Microsoft, le taux de virtualisation que nous avons atteint à ce jour sur l’infrastructure de l’Informatique Interne avec Hyper-V est de 66%. Notre ratio est de 6,25 VM par hôte, pour un total de 35.000 instances serveurs (physiques et virtuelles.) Sur les Datacenters des services en ligne que Microsoft met à disposition de ses clients et partenaires (entreprises et grand public), ces chiffres explosent et concernent des millions de serveurs.

    Il nous garantit notamment le provisionning de machine virtuelle quasiment instantanément comparé aux quelques semaines encore nécessaires il y a quelques années en arrière. C’est aussi le principal levier de réduction de coût sur l’exploitation serveurs. Nous considérons économiser $5m par mois dès lors que nous avons dépassé le taux de 50%.

    Certaines tâches ont disparu et sont maintenant exécutées à partir de scripts ordonnancés automatiquement, les métiers d’exploitation changent de façon synchrone avec la transformation du Datacenter. De nouveaux rôles apparaissent aussi, plus orientés vers les métiers. Il est essentiel de comprendre les applications (criticité, coût, valeur, comportement, …) que l’IT héberge sur les serveurs virtuels et ainsi optimiser et monitorer les éléments d’infrastructure associés.

    Notre objectif est d’atteindre un taux de virtualisation de 85%, projet de transformation en cours.

    Patrice Trousset est Head of IT chez Microsoft France et Benelux

    Plus d’informations sur le choix de Total pour la solution Microsoft

    articles liés

    Un OS pour le Cloud

    Un OS pour le Cloud

    Microsoft peut-il bousculer le marché de la virtualisation?

    Microsoft peut-il bousculer le marché de la virtualisation?

    TechDays 2013: 1re session de rattrapage - Cloud

    TechDays 2013: 1re session de rattrapage - Cloud

    • FAUVET

      Dommage que cet article n’explique pas pourquoi être parti vers un Cloud Privé basé sur Microsoft plutôt que VMWARE sachant qu’il est possible depuis longtemps de mettre un Cloud Privé VMWARE avec un portail self service et d’améliorer les SLA en réduisant les coûts.