• DSI 2.0
  • show/hide menu
  • DSI 2.0
  • Actualité Consumérisation DSI Interview Métier

    Échanges avec Patrice Trousset, DSI de Microsoft France, Belgique et Pays-Bas (1re partie)

    0

    _JIM3405

    Bonjour Patrice, tu es un Décideur IT, que souhaites-tu trouver dans ce blog que tu acceptes de parrainer ?

    Des éléments qui soient à la fois tactiques et stratégiques, en équilibre entre projets à court terme et travaux de fond à moyen et long termes. Des éléments qui m’aident à décider, entre promouvoir et suivre les indispensables projets « tunnel « à trois ans, piliers de la transformation de l’IT en profondeur, tout en faisant preuve d’agilité au quotidien pour suivre le rythme du business. Mais j’ai besoin d’être aiguillé, je suis sous tension avec le time to market des applications qui se raccourcit, parfois, je gère aussi du jetable.

    Le blog pourrait m’aider à vivre cette schizophrénie du DSI !!

    Avec du partage d’expérience, je saurais plus facilement faire des choix. Par exemple, je fais du buy, ou du build ? Si j’achète, je fais appel à un prestataire, mais lequel ? Je fais moi-même ? Je crois que je suis comme bon nombre des DSI, dans une période un peu houleuse, je dois devenir un conseiller pour accompagner mes collègues dirigeants dans leurs orientations, RH, DAF, Directeur Marketing, leur proposer la meilleure solution, tout en continuant à faire en sorte que la boutique tourne !

    Tu as l’impression que les décideurs IT traversent une crise ?

    Nous traversons une période critique, pas une crise.

    Toutes sortes de confusions sont possibles. Par exemple, celle qui voudrait que les directions fonctionnelles de nos organisations sont à la manœuvre des tournants techno. À l’évidence, elles expriment des besoins et font des projets critiques pour le business, qui impliquent lourdement l’IT, les choix technologiques, les investissements, l’innovation. Pour autant, je suis convaincu que mes collègues savent très bien ce dont ils ont besoin, mais ne feront pas les choix tous seuls, ils ne feront pas sans moi.

    S’il y a une crise, elle n’est pas là. Elle est plutôt du côté de la disponibilité que je peux dégager pour être un conseiller stratégique à la table de mes collègues du comité de direction, pour connaitre le marché, comment il innove et ce qu’il me permettra de faire à terme, pour collaborer avec mes collègues DSI du marché… tout en faisant en sorte que la majeure partie de mon temps ne soit plus exclusivement consacrée à faire tourner mon usine IT !!

    Patrice, je te propose de revenir ici pour continuer cette conversation : le Blog des Décideurs IT poussera dans le bon sens !

    Propos recueillis par Isabelle Bouriaud-Mehdi, Audience Marketing Manager décideurs informatiques chez Microsoft France.

    articles liés

    Comment les DSI doivent-ils se repositionner en entreprise aujourd’hui ?

    Comment les DSI doivent-ils se repositionner en entreprise aujourd’hui ?

    L'entreprise à l'heure du numérique: quelle place pour le métier des DSI?

    L'entreprise à l'heure du numérique: quelle place pour le métier des DSI?

    Diffusion des applications : le magasin privé remplacera les masters

    Diffusion des applications : le magasin privé remplacera les masters