• DSI 2.0
  • show/hide menu
  • DSI 2.0
  • DSI Migration Windows XP

    Fin de support Windows XP : échanges avec Jonathan Hadida, chef de produit Windows

    1

    Alors que la dernière année de support de Windows XP a démarré le 8 avril dernier, plusieurs questions subsistent quant aux conséquences pour le DSI de l’arrivée de cette date historique. Pour en parler sur le blog, nous avons l’occasion de nous entretenir avec Jonathan Hadida, chef de produit Windows 8 pour l’entreprise au sein de Microsoft France.

    Bonjour Jonathan, concernant la fin du support de Windows XP l’an prochain, faut-il s’attendre à ce que celle-ci soit à nouveau reportée ?

    Non, le support a déjà été étendu une fois : nos ressources d’engineering sont aujourd’hui dédiées à des solutions plus modernes. Par exemple, Windows 8 répond bien mieux aux tendances actuelles et permet des modes de travail impossibles à l’époque de Windows XP. Nous devons avancer tous ensemble pour ne pas rester bloqués sur de vieilles technologies. Au-delà du 8 avril, nous n’étendrons donc pas notre support.

    On parle de risques de sécurité et de conformité si on continue d’utiliser Windows XP…

    La fin du support en avril 2014 signifie entre autres la fin de la distribution de correctifs de sécurité ; les postes risquent ainsi de devenir vulnérables aux virus et aux malwares. Les données, celles de vos clients et vos données commerciales, pourraient être volées ou détruites. Les antivirus ne seront alors pas une protection suffisante. Beaucoup de fabricants de PC, ainsi que des éditeurs logiciels, vont également cesser de supporter Windows XP de leur côté.

    Comment va se passer la transition, notamment la gestion en entreprise de parcs hétérogènes, comportant à la fois des PC Windows 8 et des machines encore sous XP ?

    Les deux systèmes d’exploitation, qui ont onze ans d’écart, sont très différents : un parc hétérogène va ainsi entraîner une charge de travail plus importante. Passée la date de fin de support, si vous rencontrez un problème, les ressources en ligne ou au téléphone ne seront pas accessibles comme auparavant. Mobilisées sur la résolution du problème, vos équipes auront donc moins de temps à consacrer à des projets et à des déploiements plus stratégique. Le risque de panne et d’interruption de service pourrait aussi augmenter. En conséquence, c’est la performance globale de vos systèmes et la performance générale business qui pourraient être affectées. A contrario, Windows 7 et Windows 8 cohabitent parfaitement.

    Et si une entreprise n’a pas migré ?

    Si vous n’avez pas planifié votre migration, il faut démarrer maintenant, les études montrent que la migration peut prendre de 18 à 32 mois, en fonction de la taille du parc. Le fait de migrer vers un poste de travail moderne comporte des avantages par rapport au maintien sur un système trop ancien. Plus de flexibilité et de souplesse sont proposées par Windows 8 aux utilisateurs. Le travail à distance, l’utilisation d’appareils personnels (BYOD) et l’utilisation de nouveaux formats comme les tablettes : la productivité en est mécaniquement améliorée, c’est toute l’agilité de votre organisation qui est impactée.

    Cela permet également d’augmenter l’efficacité opérationnelle et de réduire les coûts d’administration des postes de travail. En profitant des dernières améliorations des technologies de sécurité, les innovations en matière de virtualisation et le cloud.

    Cela a un coût bien sûr, mais les gains de productivité, le temps gagné, et même les économies d’énergie (Windows 8 sollicite moins le processeur notamment), sont considérables.

    Dans quelles conditions peut-on migrer de Windows XP?

    Si vos PC actuels sont récents et supportent la configuration minimale de Windows 7, vous pouvez passer à Windows 7 Professionnel ou à Windows 8 Professionnel. Il n’y pas de recette miracle, le plus important est d’aller vers les bonnes ressources qui vont évaluer avec vous la charge que représente la migration de vos PC vers le dernier OS. On peut passer à Windows 8 sans changer de matériel. Les études montrent que les utilisateurs mettent rarement plus d’une semaine pour se familiarise avec la nouvelle interface.

    Si vos PC ne sont pas compatibles avec un système moderne, c’est l’opportunité pour vous équiper de nouveaux PC innovants qui permettent de nouveaux usages, comme les modèles hybrides.

    La fin de support c’est aussi une véritable opportunité, j’en suis vraiment convaincu ! Faire le tri dans ses applications, repenser son poste de travail, profiter des nouvelles technologies, pour notamment réduire l’adhérence entre l’OS et la machine. Mais aussi repenser votre architecture pour que les migrations suivantes demandent moins significativement moins d’efforts.

    Propos recueillis par Isabelle Bouriaud-Mehdi, Audience Marketing Manager décideurs informatiques chez Microsoft France.

    articles liés

    Échanges avec Patrice Trousset, DSI de Microsoft France, Belgique et Pays-Bas (1re partie)

    Échanges avec Patrice Trousset, DSI de Microsoft France, Belgique et Pays-Bas (1re partie)

    Faire de la gestion de projets un levier de croissance pour l'entreprise

    Faire de la gestion de projets un levier de croissance pour l'entreprise

    L'entreprise à l'heure du numérique: quelle place pour le métier des DSI?

    L'entreprise à l'heure du numérique: quelle place pour le métier des DSI?