• BYOD
  • show/hide menu
  • BYOD
  • Applications BYOD Consumérisation

    Gérer un parc de mobiles en se concentrant sur les applications

    0

    Hétérogénéité des devices mobiles et nouveaux usages rendent caduques les méthodes traditionnelles de gestion du déploiement et de la sécurité. Une nouvelle approche centrée sur l’application est en train de s’imposer.

    HWMS12_silicon_08

    La mobilité : source de complexité de gestion et de risques accrus

    Selon IDC, le marché des PC aura reculé de 7,8 % en 2013, tandis que les ventes de tablettes auront augmenté de 58,7 %. Quant aux ventes de smartphones, elles croitront cette année de 32,7 %. Ce phénomène concerne autant le grand public que les entreprises, voire les deux à la fois au travers du BYOD.

    Cette explosion du parc de mobiles pose des difficultés particulières de gestion et de sécurité. Tout d’abord, les nouveaux devices sont hétérogènes, même si Android prend le pas sur ses concurrents. Le système de Google cumulera en effet 75 % des ventes en 2013 selon IDC, contre 17,3 % à Apple, tandis que BlackBerry et Windows Phone restent présents. D’autre part, la mobilité fait courir des risques supplémentaires liés par exemple aux vols de terminaux ou de vulnérabilité des réseaux sans fil. Enfin, la consumérisation de l’IT a fait naître de nouvelles habitudes chez les utilisateurs, qui souhaitent les retrouver en entreprise : possibilité de chercher et d’installer eux-mêmes les applications de leur choix via un magasin, puis de donner leur avis. L’utilisateur veut également conserver un espace de liberté, surtout dans le cas d’une démarche BYOD. Ainsi, il n’est pas question de parasiter son smartphone avec un outil qui permettrait potentiellement à l’entreprise de modifier sa configuration, voire d’accéder à ses données personnelles.

    Une nouvelle approche centrée sur l’application

    Cette nouvelle donne rend caduque l’approche traditionnelle dans le monde Windows consistant à prendre le contrôle du terminal dans son ensemble et à pousser des masters vers lui. De ce constat émerge une nouvelle façon de gérer les terminaux et d’assurer la sécurité des données. Au lieu de se concentrer sur l’appareil lui-même, il s’agit de porter son attention sur les applications. Ainsi, leur déploiement ne sera plus réalisé en télédistribuant des masters ou des packages, mais en déployant un magasin privé, sur le modèle de l’App Store ou de Google Play. Ce magasin permettra éventuellement à la DSI de donner des informations sur les applications. En retour, l’utilisateur pourra apporter son feedback. De plus, les mises à jour seront notifiées voire imposées.

    Cette nouvelle vision est mise en œuvre par des fonctions de MAM (Mobile Application Management) proposées par des acteurs historiques comme MobileIron et AirWatch mais aussi, désormais, par Microsoft, IBM, SAP, VMware ou Citrix. Leurs solutions permettent d’appareiller les applications existantes pour les doter de fonctions d’authentification de l’utilisateur ou de chiffrement des flux et des données stockées. Ces fonctions peuvent aussi être intégrées en phase de développement, c’est pourquoi elles sont prises en charge par certains outils de développement d’applications mobiles multi-OS, proposés par SAP, IBM, Antenna ou Kony.

    articles liés

    Quatre tendances IT à suivre dès à présent

    Quatre tendances IT à suivre dès à présent

    Diffusion des applications : le magasin privé remplacera les masters

    Diffusion des applications : le magasin privé remplacera les masters

    Greener IT challenge – Quid de l’impact environnemental des décisions IT ?

    Greener IT challenge – Quid de l’impact environnemental des décisions IT ?