• Data
  • show/hide menu
  • Data
  • Data Dossiers PRA

    Gestion des données: innovations en matière de PRA/PCA

    0

    Explosion des volumes de données, données hétérogènes et ordonnées, interopérabilité : la gestion des données constitue une problématique cruciale pour les DSI. Pour faire le point sur les solutions disponibles, nous vous proposons un dossier « Data » sur les dernières innovations logicielles et matérielles : leurs points forts, leurs spécificités, le cadre de leur utilisation.

    Premier volet de notre feuilleton : les innovations en matière de PRA/PCA

    Deux tiers des données en entreprise sont aujourd’hui répliquées en local ou sur site distant. C’est ce que révèle une étude réalisée par Forrester Consulting en février 2013 pour Silver Peak Systems. Rien d’étonnant alors que les volumes de données gérés par les DSI sont croissants : 65% des entreprises gèrent des volumes de données supérieurs à 100 téraoctets, voire même supérieurs au pétaoctet pour 39% d’entre elles.

    Pourtant, pour 44% des entreprises, les objectifs de réplication, notamment en matière de délai de réponse, ne sont pas remplis. Pour y remédier, 72% des entreprises interrogées estiment qu’il s’agit, avant tout, de davantage répliquer qu’actuellement, sous réserve que les processus de réplication sur site distant soient faciles à configurer et à gérer. Aujourd’hui, de nombreuses solutions existent mettre en œuvre ces dispositifs. Revue, en détail, des avantages et des inconvénients de chaque formule.

    Réplication synchrone ou asynchrone entre baies homogènes

    Presque toutes les baies de stockage intègrent désormais, en standard ou en option, des mécanismes de réplication. Si le mode synchrone évite de perdre des données en cas de sinistre, il souffre d’une distance limitée. « En deux ans, cette distance est passée de 100 km à 200 km grâce aux progrès des réseaux, dont les coûts ont en outre baissé », tempère toutefois Sébastien Verger, directeur technique chez EMC.

    La réplication asynchrone s’affranchit, quant à elle, de toute notion de distance. « On perd alors les données les plus récentes mais on peut conserver une image consistante des bases, par exemple toutes les cinq minutes, et bénéficier ainsi d’un redémarrage propre et immédiat », détaille Cyril Van Agt, responsable avant-vente chez NetApp.

    Des solutions adaptées à un environnement hétérogène

    Les mécanismes de réplication intégrés aux baies ne fonctionnent qu’entre matériels d’une même gamme. En environnement hétérogène, il existe des logiciels de réplication de serveur à serveur, via un réseau IP, comme Double Take de l’éditeur du même nom ou Replistor d’EMC. « Ces outils sont surtout présents dans les PME et le monde Windows », souligne Cyril Van Agt.

    Pour une réplication entre baies hétérogènes sur un réseau Fibre Channel, nombre d’entreprises préfèreront des solutions de virtualisation proposées par Datacore (SANSymphony), NetApp (v-Series) ou IBM System Storage SAN Volume Controller. Au-delà de la réplication, ces offres permettent en effet de centraliser le pilotage d’un ensemble de baies.

    Fédération de stockage : combiner virtualisation du stockage et distance

    Autre option : la fédération de stockage, qui combine les avantages de la virtualisation et ceux des réplications synchrone (aucune perte de données) et asynchrone (longue distance). Il s’agit en effet de voir deux baies distantes comme un seul système de stockage, avec des mécanismes garantissant la cohérence des caches. Après un sinistre, le retour à la normale (les deux sites étant à nouveau actifs) est alors aussi transparent que la bascule lors du sinistre.

    Une intégration croissante avec l’hyperviseur

    Outre la réplication, l’autre brique d’un PRA ou d’un PCA est constituée de la reprise automatique des applications dans le cadre d’un géocluster, ou le redémarrage des machines virtuelles elles-mêmes dupliquées sur plusieurs sites. Les fonctions de réplication sont donc de plus en plus synchronisées avec celles des hyperviseurs et des outils de reprise. « Une fois que l’on est passé à la virtualisation, la fonctionnalité de PRA intégrée à Windows Server 2012, Hyper-V Replica apporte beaucoup de facilités techniques dans l’implémentation d’un PRA, souligne Pierre Chesne, Chef de produit technique Windows Server. La réplication se fait VM par VM sur des liens Lan ou Wan, d’un serveur physique à un autre et peu importe la technologie de stockage. Le gain économique est d’ailleurs notable, puisque désormais, nul besoin de passer par des outils tiers qui étaient très coûteux. »

    Au-delà de la réplication, ce sont les fonctions des baies qui pourraient même, à l’avenir, être intégrées à l’hyperviseur. « Il est probable que toute l’intelligence du stockage et du réseau remontera dans l’hyperviseur, qui permettra de gérer un datacenter virtuel embarquant sa sécurité et sa donnée. Les baies deviendront alors des équipements passifs », prédit Yves Pellemans, directeur technique chez APX Computer. Affaire à suivre…

    articles liés

    4 priorités pour un datacenter moderne

    4 priorités pour un datacenter moderne

    Manageabilité, ouverture et irrigation : les nouveaux défis du datacenter

    Manageabilité, ouverture et irrigation : les nouveaux défis du datacenter

    Comment faire face à l'explosion du volume de données? [infographie]

    Comment faire face à l'explosion du volume de données? [infographie]