• BYOD
  • Mobilité
  • show/hide menu
  • BYOD
  • Mobilité
  • BYOD Consumérisation Mobilité

    Quand la consumérisation change la manière de travailler

    0

    113565901

    Les modes de travail changent à grande vitesse. Terminaux modernes, tablettes, smartphones… Les salariés sont de plus en plus équipés, de plus en plus mobiles, et s’attendent à pouvoir utiliser leurs équipements personnels au sein de leur entreprise. Un nouveau défi à relever pour les DSI.

    42 % des employés estiment être mieux équipés à la maison qu’au travail1, et 95 % utilisent au moins un appareil personnel au bureau2. D’autre part, selon le Gartner3, 84 % des entreprises ont des collaborateurs mobiles, et 20 % d’entre elles pensent se tourner vers le Cloud dès 2012. Ces chiffres confirment la tendance : on ne travaille plus comme avant. Les entreprises d’aujourd’hui sont confrontées à une nouvelle génération de collaborateurs, beaucoup plus technophiles que leurs aînés, plus mobiles, et donc plus exigeants quant à leurs outils de travail.

    On observe un phénomène nouveau : les équipements informatiques et les applications personnels (comme les réseaux sociaux) pénètrent de plus en plus dans la sphère professionnelle. On parle alors de « consumérisation IT », ou de BYOD (Bring your own device4). Comme l’a souligné Arnaud Lambert, Chef de Produit Windows chez Microsoft, lors des Techdays 2012 : « La porosité entre le monde de l’entreprise et le grand public disparaît. Les ordinateurs personnels ont la connectique adaptée et sont tout à fait gérables par l’entreprise ».

    Par ailleurs, nombre de salariés font le choix du télétravail, même partiel, et se connectent depuis n’importe où au système d’information de leur entreprise. Aujourd’hui, de nouveaux terminaux et de nouvelles technologies comme la virtualisation ou le Cloud accélèrent ce phénomène. Citrix, VMware et Microsoft sont les acteurs les plus actifs dans ce secteur. Des offres de « desktop as a service » (postes de travail à la demande) émergent, proposées par des fournisseurs de service pour simplifier la tâche aux salariés, notamment dans les TPE ou PME.

    Des problématiques difficiles à régler pour les DSI

    D’un point de vue technologique, tout est possible ou presque, et les employés, habitués à vivre dans un environnement hyper-connecté en permanence, en veulent toujours plus. Nicolaz Foucaud, Directeur Marketing Entreprise chez Microsoft le confirme : « Les salariés ont envie de faire entrer dans l’entreprise les usages et les technologies dont ils ont fait l’acquisition chez eux. Ils veulent que leur expérience informatique se rapproche le plus possible de leur expérience personnelle ».

    Mais les responsables informatiques ne voient pas arriver ces nouveaux usages d’un très bon œil, et satisfaire ces exigences reste un véritable casse-tête. Si l’on en croit les analystes, la majorité des DSI peine encore à trouver des solutions adaptées. Dans les faits, ce n’est pas un manque de technologies mais un frein culturel. Certains DSI n’y voient aucun intérêt : dans une étude menée par IDC5pour IBM, 77 % des responsables informatiques estiment qu’il n’y a pas de hausse significative de la productivité des salariés grâce aux terminaux mobiles personnels, et 67 % sont contre leur intégration dans les pratiques de l’entreprise.

    Le plus grand risque, à leur sens, est lié à la sécurité du système lui-même mais aussi des données (droits d’accès, informations personnelles ou non), et le manque de gouvernance induit par cette nouvelle manière de travailler. Ils craignent aussi une charge de travail disproportionnée et une hausse significative des coûts. Enfin, certains citent le problème de l’adaptation des applications existantes aux nouveaux équipements. Cependant, tout est encore possible. Plus de la moitié des DSI serait, selon IDC, prête à tolérer ces nouveaux usages, si une charte précise les accompagne.

    Par ailleurs, de nombreuses solutions existent sur le marché. Par exemple, la mise en place de clients légers qui accèdent à une bibliothèque d’applications centralisées dans le datacenter de l’entreprise (grâce à la technologie de virtualisation VDI), ou mieux, avec les possibilités offertes par le Cloud, la mise en place d’une « boutique en ligne » d’applications accessible depuis n’importe quel terminal permettant aux employés de travailler différemment.

    1. Le poste de travail, OrangeLabs 2010
    2. Slowing Consumer Demand Reduces PC Growth for 2011 While Longer-Term Growth Will Remain In Double Digits, According to IDC [en anglais]
    3. Gartner Identifies the Top 10 Strategic Technologies for 2012 [en anglais]
    4.Apporter son propre terminal
    5.Mobilité et Consumérisation poussent les DSI à revoir leur stratégie d’environnement de travail
    6.Bring your own device ou apporter son propre terminal

    articles liés

    Quatre tendances IT à suivre dès à présent

    Quatre tendances IT à suivre dès à présent

    Corporate Owned Personally Enabled ou Bring Your Own Device ?

    Corporate Owned Personally Enabled ou Bring Your Own Device ?

    Gérer un parc de mobiles en se concentrant sur les applications

    Gérer un parc de mobiles en se concentrant sur les applications