• Accueil
  • BYOD
  • Cloud
  • Data
  • Mobilité
  • Sécurité
  • DSI 2.0
  • show/hide menu
  • Accueil
  • BYOD
  • Cloud
  • Data
  • Mobilité
  • Sécurité
  • DSI 2.0
  • Applications Cloud

    Tests logiciels : le cloud à la rescousse

    0

    Les offres IaaS/PaaS proposent une mise en œuvre rapide et agile de ressources informatiques disponibles à la demande. De quoi développer mais aussi tester les applications avant la mise en production au cœur du SI.

    179249378 (1)

    Concrètement, une solution d’analyse de code permet de radiographier les applications et de comparer les versions pour identifier les changements et leurs impacts sur modules fonctionnels existants. La variation de la qualité en termes de performance, sécurité et de fiabilité pourront également être mis en évidence.

    Utiliser des ressources informatiques déportées

    En mode Cloud, c’est à dire en utilisant des ressources informatiques déportées, les plateformes de test en ligne permettent de réduire les risques d’interruption de services du système principal, d’identifier et de résoudre les problèmes au plus tôt avant de les faire pénétrer dans le périmètre du SI, et de réduire les coûts pendant toutes les phases de développement et de maintenance des applications.

    Ce type d’initiative commence dès 2008, aux États-Unis, avec Cloud Computing Test Bed, rassemblant Intel, Hewlett Packard et Yahoo! Ce projet s’annonçait déjà comme un environnement distribué facilitant la recherche et les tests de logiciels. Depuis, l’offre et les expériences de différents acteurs se sont nettement étoffées.

    Un éditeur bascule tous ses tests dans le cloud

    En 2011, l’éditeur français Kalistick basculait l’ensemble de son environnement de test logiciel dans le Cloud, disponible en mode public et privé. L’objectif de cette initiative était d’adapter au plus juste la puissance de calcul nécessaire à un projet, de permettre le partage des données de test logiciel et l’analyse commune des recettes.

    Marc Rambert, le président de la société, justifiait ce choix pour les environnements de test en mode cloud pour trois raisons:

    « D’abord, nous les utilisons pour nos propres offres, notre société proposant un logiciel en mode locatif, accessible sur des environnements de Cloud publics ou privés. D’autre part, du fait de la nature de notre activité – centrée sur l’analyse automatique des logiciels pour en améliorer leur qualité et en faciliter les tests -, nous avons la volonté d’accompagner la mutation de ce marché des outils de développement et de tests vers le Cloud. Enfin, nous utilisons ce type d’environnements pour nos propres besoins en matière de développement et de tests de logiciels. »

    Mais aujourd’hui, ce type de projet n’est plus réservé aux spécialistes du domaine.

    De nouvelles offres qui démocratisent le processus

    Aujourd’hui, avec la démocratisation des offres de cloud public, il devient de plus en plus simple pour les SSII et les DSI d’utiliser des plateformes de test en mode cloud.

    Windows Server 2012 et Visual Studio 2012, couplé à l’offre de cloud Azure de Microsoft, permettent de mettre en place des plateformes de test logiciel utilisables à la demande, et facturables à l’utilisation.

    articles liés

    Messagerie instantanée d'entreprise : La Poste Courrier opte pour Lync

    Messagerie instantanée d'entreprise : La Poste Courrier opte pour Lync

    DevOps et PaaS, pour fluidifier le développement applicatif

    DevOps et PaaS, pour fluidifier le développement applicatif

    PaaS : un pont entre développement et déploiement

    PaaS : un pont entre développement et déploiement