show/hide menu
Professionnels de l’IT Exchange

MEC 2012 : Les points clé d’Exchange Server 2013

0

Ce billet clôturera la série sur la Conférence Exchange 2012. L’idée ici est de faire le résumé des nouveautés d’Exchange Server 2013 telles qu’elles nous ont été montrées. Nous aborderons dans les prochains billets chacune d’entre elle plus en détail.

Exchange Conference 2012 : Exchange Server 2013

 

1) Exchange Server 2013 réduit les coûts grâce à une optimisation pour les nouvelles générations de hardware.

Exchange 2013 est optimisé pour les disques de 8 To, en réduisant les IOPS par base de données de + de 50% et en optimisant la capacité à accueillir plusieurs bases par volume en augmentant l’agrégation disque tout en maintenant une taille de base raisonnable. Le gain en capacité mémoire est utilisé afin d’améliorer la performance des requêtes de recherche et réduite les IOPS. Cela permet aux utilisateurs d’avoir des boites aux lettres de plus grande capacité le tout pour un coût moindre pour l’entreprise.

2) Réduction significative des Overheads pour la haute disponibilité

La gestion des DAG est simplifiée via la configuration réseau automatique des DAGs, des améliorations des commandes de gestion des DAGs, le support de plusieurs bases par disque. Des capacités de récupération automatique (directement intégrées dans les DAGs) sont maintenant étendues au reste d’Exchange et aux protocoles.

3) Passez moins de temps à gérer vos serveurs tout en gardant le contrôle

Exchange fournit une nouvelle interface d’administration web, simple à utiliser : l’EAC – Exchange Administration Center. La délégation d’administration RBAC (Role Based Access Control) permet à votre helpdesk et à vos spécialistes de réaliser certaines opérations en mode délégation, sans avoir besoin des permissions élevées.

4) Protection automatique d’Exchange en cas de surcharges de trafic

Exchange permet maintenant de mieux contrôler les surcharges de trafic. Toute tâche système qui n’est pas impérative est automatiquement différée à des heures « calmes » afin de préserver la meilleure expérience utilisateur et les tâches de haute priorité.

5) Le cloud comme vous le décidez

Exchange 2013 dispose du meilleur de la technologie Cloud : Vous pouvez passer au Cloud selon votre rythme : Soit migrer la totalité de vos BAL sur le Cloud, soit partir sur un modèle hybride avec des BAL gérées dans votre infrastructure existante et des BAL gérées dans le Cloud. Vos utilisateurs pourront dès lors partager des calendriers et des meetings entre ceux qui sont sur votre infrastructure et ceux qui sont hostés sur le cloud. Les BAL peuvent être migrées en douceur sur le Cloud. Vous gardez toujours le contrôle sur le Cloud et vous pouvez tester les mises à jour bien en avance afin de mieux les planifier.

6) Protection automatique de vos emails contre les malwares

Exchange offre maintenant une protection anti-malware de base dans le produit. les administrateurs peuvent configurer et gérer les niveaux de protection depuis la console d’administration Exchange. Le reporting intégré permet une bonne visibilité de ce qui se passe. Cette fonctionnalité peut être arrêtée, remplacée ou renforcée via l’ajout de service premium tel que EOP (Exchange Online Protection) afin d’améliorer encore la protection.

7) Protégez vos données sensibles et informez proactivement vos utilisateurs de vos politiques internes de données grâce au DLP (Data Loss Prevention)

Aidez votre entreprise à se protéger contre les partages et les fuites d’informations sensibles entre les utilisateurs et des personnes non autorisées. La nouvelle fonctionnalité DLP permet d’identifier, de surveiller et protéger les données dites « sensibles » de l’entreprise au travers d’une analyse du contenu de celles-ci. Exchange offre des politiques existantes fondées sur des organismes de régulation standards tels que PII et PCI. Ces politiques sont extensibles à d’autres qui peuvent être nécessaire à au bon déroulement des affaires. Le client de messagerie Outlook peut maintenant prévenir les utilisateurs en cas de violation des politiques de sécurité au niveau du contenu alors même que celui-ci est créé et permet d’éduquer ceux-ci au respect des standards tels que définis par l’entreprise.

8) Permettre aux responsables conformité de lancer un audit eDiscovery sur Exchange, SharePoint et Lync depuis une seule interface

La capacité de préserver une information avec une garantie d’intégrité et de lancer des recherches au travers de toute l’organisation de l’entreprise est essentielle afin de garantir la conformité interne et règlementaire.

articles liés

Petite présentation de l’équipe qui vous accompagnera dans la découverte d’Office

Petite présentation de l’équipe qui vous accompagnera dans la découverte d’Office

MEC 2012 : Le grand retour !

MEC 2012 : Le grand retour !

Le lancement de la Customer Preview... depuis les coulisses ;)

Le lancement de la Customer Preview... depuis les coulisses ;)