• Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • show/hide menu
  • Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • Conseils Développement

    5 choses à savoir avant de monter sa boîte

    0

    Si vous lisez ces lignes, vous vous apprêtez à lancer votre entreprise, ou n’en êtes en tous cas qu’aux débuts. Vos recherches vous amèneront à récolter de nombreuses informations pour financer et développer votre entreprise ; tous secteurs confondus, tous modèles économiques inclus, il reste que si vous ne deviez savoir que cinq choses, elles seraient probablement les suivantes.

    MSC13_Illus_Studios_005_rgb

    1> On est prêt une fois que l’on commence

    Bien sûr, bien vous connaître, notamment via un bilan personnel et un examen attentif de vos objectifs et moyens, est indispensable. Savoir pourquoi vous créez une entreprise vous servira même beaucoup par la suite. De la même manière, définir vos moyens de parvenir à la rentabilité, que vous élaboriez ou non un business plan dans les règles de l’art, est un bon point.

    Toutefois, rien ne sera plus révélateur de votre bonne préparation à l’entrepreneuriat que de commencer à être opérationnel et pas seulement stratège, à faire plutôt qu’à dire. Mettez-vous vraiment au travail.

    Pour cela, vous devrez probablement vous entourer, et savoir bien vous entourer sera, au fil du développement de votre entreprise, bien plus essentiel que vous ne le pensez au stade du démarrage, qu’il s’agisse de partenaires, de conseils ou d’associés.

    2> Vous ferez des erreurs et oublierez vos priorités

    En lien avec le point précédent, quand on fait, on fait aussi des erreurs. Pire encore, à faire énormément de choses, on oublie rapidement les priorités. En l’occurrence, s’agissant d’une entreprise, on peut oublier bien facilement les chiffres au profit de détails qui semblent devenus plus importants dans le feu de l’action, et son bien-être au profit de ce qui nous semble prétendument essentiel à la survie de l’entreprise.

    Personne n’est efficace en étant épuisé, et aucune entreprise n’équilibrant pas ses dépenses et ses ressources n’est viable à moyen ou long terme, ne serait-ce que pour des raisons de trésorerie.

    Souvenez-vous simplement que toutes vos erreurs peuvent être rattrapées tant que vous ne perdez pas de vue votre vision, englobant les raisons pour lesquelles vous avez créé votre entreprise, et vos priorités.

    3> Tout commence après le lancement de votre premier produit ou service

    Les mois de préparation avant le lancement (recherches de fonds, études et analyses, formalités diverses…) vous sembleront a posteriori les plus faciles. En réalité, tout ne commence réellement qu’après le lancement. Rien ou bien peu de choses se passeront comme vous l’aviez prévu, même si vous y avez passé un temps et une énergie considérable.

    Dès votre premier client, dès la première réaction de votre premier concurrent, une bonne partie de tout le travail effectué auparavant vous semblera au mieux obsolète ; votre plus grande force sera ainsi de savoir vous remettre en question pour vous adapter et réagir, en ajustant vos produits et/ou services à la demande, en modifiant la façon dont vous communiquez à leur sujet, en réduisant ou élargissant votre équipe… et ce tout au long de la vie de votre entreprise.

    4> On ne peut pas plaire à tout le monde… et on ne doit pas plaire à tout le monde

    Ne cherchez surtout pas à plaire à tout le monde, l’écueil le plus important étant de penser que tout le monde peut être votre client : rien n’est plus faux. Définir une cible la plus précise possible n’est pas qu’une question de jargon marketing, elle fait partie intégrante de votre identité, de votre vision.

    Définissez votre client idéal, concevez un produit ou service fait sur mesure pour lui, répondant à ses besoins à lui, et ne parlez qu’à lui. Ceux qui s’identifieront à ce client idéal seront vos clients. Les autres ? S’ils n’ont pas besoin de votre produit ou service, pourquoi l’achèteraient-ils ? Ils seront au mieux autant de clients mécontents, faute pour vous d’avoir pu répondre à leurs besoins, et ils auront raison. Ne perdez pas votre temps à vous adresser à eux.

    Cela vaut également pour les personnes plus ou moins proches que vous connaissez comme étant toujours promptes à vous prodiguer des conseils alors qu’elles n’appartiennent pas à votre cible, ni n’apportent de solution ou de compétence complémentaire à celle dont vous disposez. Ne les écoutez pas, vous perdrez là aussi temps et énergie que vous devez impérativement préserver.

    Enfin, si vous devez surveiller vos concurrents pour maintenir votre différenciation, sachez aussi les oublier pour maintenir votre identité et votre vision. Ils plaisent davantage à certains de vos clients ? Si ces clients-là correspondent au profil de votre client idéal, remettez-vous en cause. Sinon, encore une fois, ne perdez pas votre temps, concentrez-vous sur votre entreprise.

    5> Vous devrez déléguer

    On oublie facilement, parce qu’on commence nécessairement petit, que l’entreprise est en principe appelée à croître, à s’agrandir. Méfiez-vous de votre omniprésence, et apprenez le plus tôt possible à déléguer. Votre entreprise doit pouvoir fonctionner sans vous, ne serait-ce que pour vous permettre de vous reposer.

    Entourez-vous de bonnes personnes, qu’il s’agisse de vos éventuels associés ou des autres membres de votre équipe, donnez des instructions claires, soyez attentifs à l’adéquation entre les missions les compétences, et les personnalités, et gardez à l’esprit que vous n’êtes pas votre entreprise. En tant que dirigeant, vous êtes sa direction, sa vision. En tant que créateur, vous n’êtes que l’initiateur. En tant qu’entrepreneur, tout cela est (mais n’est que) votre travail.

    Si l’entrepreneuriat est une belle aventure, alors vivez-la pleinement mais n’oubliez pas de vivre.

    Un article écrit par Aurélie Daniel, à la tête du site En 20 lignes (le meilleur du web pour les TPE-PME présenté en 20 lignes), pour Wizbii

    articles liés

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    Comment bien recruter, 1re partie : savoir sélectionner les bons candidats

    Comment bien recruter, 1re partie : savoir sélectionner les bons candidats

    Startups et premiers partenariats :  bien choisir ses copains dans la cour de récré

    Startups et premiers partenariats : bien choisir ses copains dans la cour de récré