• Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • show/hide menu
  • Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • Conseils Sécurité

    Bien s’assurer contre le risque informatique

    par Chloé
    0

    Plus que jamais, les entreprises sont confrontées aux risques technologiques. Fortes de ce constat, les assurances protègent de plus en plus les PME / TPE contre la perte de leurs données et de leur matériel informatique. L’assurance des appareils des collaborateurs demande une réflexion approfondie, surtout si ceux-ci ont l’habitude d’utiliser leurs appareils personnels dans l’entreprise (phénomène de BYOD, ou bring your own device) ou en situation de télétravail. Apparaît alors une notion de responsabilité individuelle.

    Chaque entreprise doit ainsi, en plus de recourir aux services d’un assureur, penser à établir des mesures de bases pour garantir sa sécurité informatique. Vous pouvez d’ailleurs tester vos connaissances en la matière, via notre quiz sur le sujet.

    158695294

    1. Comment assurer son parc informatique ?

    Les contrats classiques des assurances prennent un charge le risque informatique dans une prestation générale liée aux risques techniques, et protégeant également les locaux et l’ensemble des capacités de production. Vérifiez donc bien, avant de souscrire, la prise en charge des vols ou dégradations, par des collaborateurs ou par des tiers. Vous pouvez parfois demander un devis personnalisé pour bénéficier d’une assurance sur-mesure, selon vos priorités. Attention, il ne faut pas oublier de prévenir votre assureur lors de l’achat de nouvelles machines. Le montant de votre indemnisation est effectivement fonction de la valeur des biens que vous aurez déclarés ainsi que des frais occasionnés par le rachat et la reconstitution des données.

    2. Peut-on assurer ses données ?

    L’assurance  pour couvrir la perte de données et les préjudices découlant d’une fuite de données confidentielles a d’abord émergé aux États-Unis puis en Angleterre. En France, où le marché est en pleine croissance, de telles offres commencent à voir le jour. La maturité en termes de sécurité informatique serait en effet moins avancée en France par rapport à d’autres voisins européens comme l’Allemagne. Cependant, à l’heure actuelle, la plupart des contrats d’assurance comportent seulement une clause couvrant les risques informatiques de manière générale et pas spécifiquement la perte de données et les conséquences associées, qui peuvent pourtant se chiffrer à des milliers d’euros. Symantec, entreprise spécialisée dans la sécurité informatique, évalue ainsi à 242 000 euros en moyenne le préjudice financier engendré par une cyber-attaque. Il convient donc de prendre certains réflexes de base pour protéger sa PME.

    3. Des mesures de base pour garantir la disponibilité de ses données

    Utiliser des infrastructures Cloud permet de délocaliser ses données sur des plateformes externes. En ce sens, vous pouvez faire confiance à des prestataires pour assurer la maintenance de vos datas. Elles sont disponibles à tout moment, de n’importe où, mais vous n’avez pas à craindre une panne de serveurs. Adoptez par exemple SkyDrive pour sauvegarder vos fichiers dans le nuage. Vous pouvez tester la plateforme et bénéficier ainsi de 7 Mo de stockage sans débourser un centime.

    Mettez en place des processus pour rendre vos collaborateurs responsables face à leurs fichiers. Une formation de vos salariés aux bonnes pratiques de gestion de leurs données et des sauvegardes et des synchronisations régulières constituent la base d’une politique de sécurité dans l’entreprise. Pour aller plus loin, vous pouvez même faire simuler des attaques externes pour tester votre système et renforcer votre dispositif de lutte contre la cybercriminalité. Si vous ne vous sentez pas concerné, sachez que selon l’institut Gartner, « 70% des PME-PMI touchées par un incident de sécurité majeur de leur système d’information déposent le bilan dans les 3 ans. » Une statistique qui devrait convaincre les plus réticents, pour mettre en place des solutions simples, qui ne sont pas forcément coûteuses.

    Enfin, un antivirus performant permet de parer la plupart des attaques. Avant l’achat, vérifiez sa compatibilité avec votre système d’exploitation et sa faculté à détecter de nouvelles menaces. Les sites de e-commerce doivent particulièrement veiller à se protéger contre le phishing. Via cette pratique, des pirates récupèrent des données personnelles en envoyant des emails aux clients, en votre nom. Pensez à vos clients qui vous font confiance et n’ont guère envie qu’on vous dérobe les informations personnelles qu’ils vous ont transmises.

    articles liés

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    Quiz : chefs de TPE / PME, protégez-vous suffisamment vos données informatiques ?

    Quiz : chefs de TPE / PME, protégez-vous suffisamment vos données informatiques ?

    Astuces pour créer un mot de passe sûr et sécurisé

    Astuces pour créer un mot de passe sûr et sécurisé