• Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • show/hide menu
  • Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • Conseils Recrutement

    Comment bien recruter, 2e partie : l’entretien d’embauche, l’étape décisive

    0

    Les candidats que vous souhaitez rencontrer sont maintentant sélectionnés. La prochaine étape est donc le fameux entretien d’embauche.  Pour qu’il se passe au mieux et qu’il soit fructueux, il faut bien le structurer. S’il vous manque des informations, vous pouvez appeler le candidat, une première entrée en matière qui peut aussi vous aider à mieux le cerner ou même vous rendre compte que vos attentes respectives ne correspondent pas.

    Quelques clés pour optimiser ce moment décisif.

    Mener l’entretien

    C’est à vous de mener l’entretien d’embauche. Mettez à l’aise le candidat tout en montrant qu’il est là pour vous convaincre. Ce ne doit pas être à vous de convaincre le candidat de venir vous rejoindre, en tout cas pas pendant l’entretien.

    Vous pouvez d’abord faire un point rapide sur l’entreprise, sa culture, ses projets puis rappeler le contexte de ce recrutement  avant de décrire le poste plus en détail. Le but : permettre à votre interlocuteur de se projeter. Il faut qu’il puisse s’imaginer dans son éventuel environnement de travail : se voit-il travailler dans une entreprise de sept salariés ? Vos projets de développement correspondent-ils à ses attentes ? Les missions sont-elles finalement trop junior? À l’inverse, se voit-il à la hauteur de celles-ci ?  Cette introspection est nécessaire. Il peut vous correspondre mais vous ne lui correspondez pas forcément…

    Cerner au mieux le candidat

    Évidemment, vous ne devez pas non plus monopoliser la parole. Vous pouvez demander au candidat s’il a des questions: une bonne façon de vérifier son intérêt pour les missions proposées et sa réactivité.

    Invitez-le à se présenter de façon concise pour qu’il retrace son parcours et ses expériences professionnelles. Gardez bien son CV sous les yeux si une information vous paraît imprécise ou inexacte. Cela vous permet de voir comment il se perçoit : se met-il en avant ou au contraire est-il trop modeste ? Se référer au CV permet aussi de relancer l’entretien si le candidat a des difficultés à se présenter ou passe trop rapidement sur une expérience qui vous semble importante.

    Attention, un candidat qui ne reste que peu de temps dans chaque entreprise doit vous interpeller, n’hésitez pas à creuser cet aspect pour comprendre s’il s’agit de départ volontaire, de contrat précaire, de licenciement…

    Un candidat motivé ?

    Un bon candidat c’est aussi un candidat motivé et rien de plus efficace que de le questionner pour s’en assurer. Les questions que vous lui posez ont pour objectif de tester sa motivation et ses réactions. Pourquoi le poste l’intéresse-t-il ? Son intérêt pour votre entreprise ? Pourquoi souhaite-t-il quitter son emploi actuel ? Que pense-t-il vous apporter ? Quels sont ses succès professionnels ? Comment imagine-t-il sa carrière dans cinq ans ?

    On évite quand même la rafale de questions pour éviter de le mettre sous pression. Les réponses vous aideront à mieux comprendre s’il souhaite obtenir ce poste pour avoir un emploi ou si le job lui plaît vraiment. Et bien sûr, la question de la rémunération en fin d’entretien permet aussi de voir comment le candidat se juge sur le marché.

    Tests à l’appui

    De plus en plus d’entreprises font appel aux tests de recrutement. Certains sont conseillés pour compléter un entretien. C’est le cas notamment des tests de mise en situation qui sont utiles pour des postes en relation avec la clientèle. Ce sont des sortes de jeux de rôle qui permettent d’observer l’attitude du candidat dans un cadre de travail précis : démarchage téléphonique, négociation avec un client…Un  bon moyen de détecter le potentiel d’un candidat.

    Il y a aussi les tests de connaissance sur un secteur qui demande de maîtriser un jargon spécifique comme le bâtiment, ou des tests d’orthographe ou encore de langues étrangères si certaines compétences sont indispensables pour exercer le poste.

    Vous avez ainsi de quoi mener un entretien efficace. Les notes prises pendant l’entretien vous permettront de vous replonger dans ce moment important mais cette-fois avec plus de recul. Si vous êtes plusieurs à avoir rencontré le candidat, vous pourrez recouper vos impressions et évaluer le meilleur pour le poste.

    articles liés

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    Comment bien recruter, 1re partie : savoir sélectionner les bons candidats

    Comment bien recruter, 1re partie : savoir sélectionner les bons candidats

    Recrutement : faites de l’ombre aux grands groupes

    Recrutement : faites de l’ombre aux grands groupes