• Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • show/hide menu
  • Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • Conseils business plan

    Comment établir un business plan convaincant ?

    4

    Vous voulez créer votre entreprise ? Il vous faut donc un business plan. Un outil indispensable où vous ordonnez vos idées, expliquez vos atouts et chiffrez vos besoins. Il sert de fil conducteur à l’élaboration du projet. C’est également l’outil sur lequel s’appuyer pour réussir la recherche de financement et convaincre les investisseurs. Le business plan se doit alors d’être bien construit pour mettre toutes les chances de votre côté.

    Un business plan concret

    Le business plan doit montrer que vous savez où aller sur plusieurs années et que votre projet est surtout réaliste. Trop de projets de création d’entreprise sont avortés parce-que mal formalisés. Il faut mettre en avant le fait que vous connaissez bien le marché, que vous avez cerné le produit, le service, le secteur, la concurrence… Vous devez ensuite expliquer votre stratégie et votre positionnement pour créer une entreprise viable. N’hésitez pas à donner des chiffres, des études, des sondages, etc. Plus vous être précis, mieux ce sera.

    474575025fgdfgd

    Un projet concret aura plus de résonnance qu’un projet théorique. Il est d’ailleurs conseillé de faire une étude terrain avec de vrais clients qui vous donneront un retour concret. Vous pouvez fonder des hypothèses de chiffre d’affaires par exemple si votre projet est lié à la vente : un panier moyen, un nombre de clients par jour selon la saisonnalité. Vous lancerez ensuite un prototype de votre projet et écrirez dans votre business plan les feedbacks.

    Pour vous aider à trouver le bon format, il existe des trames comme sur le site de l’APCE. Attention, la forme est en effet primordiale. Vous pouvez vous appuyer sur des outils comme Excel et PowerPoint pour faire une présentation claire et ordonnée de votre projet.

    Convaincre les investisseurs

    Il s’agit de convaincre les investisseurs qu’ils peuvent parier sur vous. Il est alors important de démontrer le potentiel de croissance de votre entreprise et en quoi elle se distingue de ses concurrents. Les investisseurs doivent pouvoir comprendre rapidement le produit ou le service de la société ainsi que ses opérations. Le management est également un aspect important : un investisseur doit pouvoir faire confiance à l’expérience et aux qualités du management. Il investit autant sur une équipe que sur un projet. Ne pas hésiter à mettre en avant vos forces, vos faiblesses et préciser qui vous souhaitez recruter puis mettre en avant vos réseaux.

    Dans le business plan vous devez aussi inclure des projections financières réalistes qui doivent être calées sur la réalité des affaires et surtout du secteur concerné. Un business plan présentant une croissance du chiffre d’affaires bien plus élevé que la moyenne du secteur par an ne sera pas pris au sérieux. Vous montrerez de plus en quoi votre entreprise fera du profit. Il faut que l’investisseur voit en quoi son apport peut permettre une augmentation du chiffre d’affaires et permettre un retour sur investissement.

    Vous avez par ailleurs besoin de votre business plan auprès du banquier pour lever de la dette ou négocier des facilités de caisse. Vous y lister les risques ainsi que les actions à mener pour les atténuer. L’investisseur s’intéressera quant à lui davantage aux gains potentiels.

    Les erreurs à éviter

    Le business plan est un condensé de votre projet donc il vaut mieux éviter de mettre trop d’informations pour ne pas perdre les lecteurs. 20 à 30 pages par business plan doivent suffire. En outre, il est préférable de ne pas donner trop de détails techniques, votre business plan deviendrait vite rébarbatif.

    Conscient de l’importance de cet outil, on peut vite y passer trop de temps, il faut être vigilent car vous avez beaucoup d’autres points à traiter lorsque vous voulez créer votre entreprise.  Si vous sentez que l’élaboration du business plan sera trop chronophage, vous pouvez faire appel à un intermédiaire. Il existe des logiciels permettant de rédiger des business plans comme « EBP Business Plan Création & Reprise Classic » ou « Montpellier Business Plan Classic ». Il faut juste bien faire attention à ce que ce ne soit pas trop formaté car vous devez vous démarquer.

    La rédaction d’un business plan est donc un exercice fastidieux qui doit donner un bon aperçu du projet et demande un vrai travail de mise en forme. Il doit vous ressembler car votre personnalité et votre engagement sont autant de facteurs de réussite pour lancer votre entreprise. Office 365 ne sera pas de trop non pour vous aider à travailler sur votre business plan !

    articles liés

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    Faut-il se lancer dans le Cloud?

    Faut-il se lancer dans le Cloud?

    Comment rester connecté en vacances ?

    Comment rester connecté en vacances ?

    • Jérôme Libes

      Merci pour cet article très intéressant.
      Pour compléter la liste des outils permettant de faire son business plan, je vous recommande l’application StartMyStory de business plan : http://www.startmystory.fr/startmystory-business-plan-gratuit

    • Baudry

      Vous pouvez également utiliser les fiches pratiques et documents/outils du site http://www.my-business-plan.fr très utiles pour les entrepreneurs !

    • Smart Idea

      Merci pour cet article !
      http://www.coesia.fr

    • http://www.kulturstartup.fr Cédric Le Clezio

      le business plan est composé de deux parties. la présentation du projet, de l’équipe, du plan marketing, commerciale et la partie chiffré. Bien souvent, c’est cette dernière qui est la plus poussée. Mais c’est pour moi une grande erreur. La partie chiffrée dépend de la première partie. Comment chiffré les dépenses commerciales, marketing si ces deux plans ne sont pas correctement rédigés, pensés.
      Il ne faut pas hésiter à se faire accompagner par un expert-comptable qui maîtrisera la partie chiffrée notamment sur la partie fiscale et sociale. De plus, il vous apportera sa vision métier.