• Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • show/hide menu
  • Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • Conseils Développement local

    Commerce local : le business à sa porte

    par Chloé
    0

    Le développement à l’international est considéré comme l’eldorado pour beaucoup d’entrepreneurs, qui y voient un moyen d’élargir leur cible vers de nouveaux marchés. Mais le commerce local constitue également un segment porteur, à ne pas négliger. Certaines activités artisanales, de services ou agricoles s’y prêtent particulièrement. Vos voisins sont aussi vos potentiels clients.

    Les secteurs qui prospèrent dans l’économie locale

    L’agroalimentaire et le snacking ont de beaux jours devant eux. La tendance des Food Trucks montre comment on peut réunir les foules avec des produits de qualité et un concept simple. À Paris, le Camion qui fume, Cantine California et bien d’autres connaissent une file d’attente permanente. Le même succès se rencontre hors des murs de la capitale. avec des initiatives originales qui valorisent le circuit court du produit, directement du producteur au consommateur. C’est le cas du distributeur automatique de lait de Pascale Ferry, à Haravilliers, dans le Val d’Oise, qui fournit aux clients du lait de sa ferme. En Bretagne, les tournées de la PME Ecomiam permettent d’apporter des produits surgelés directement du producteur au congélateur des consomm’acteurs.

    Les services à la personne sont également en plein boom. Les services à la famille ont enregistré la plus forte hausse ces dernières années, avec le développement de la garde à domicile, du soutien scolaire ou encore de l’assistance informatique. D’après l’institut Coe-Rexecode, d’ici 10 ans, 26 millions de jeunes et de personnes âgées auront besoin de services à la personne. Toutes ces activités sont protégées de la mondialisation. Nul besoin d’une grosse structure pour démarrer, vous pouvez exercer avec un statut d’auto-entrepreneur et être rémunéré par des chèques emploi-services.

    Internet, pilier de l’économie locale

    Le web-to-store permet de guider le client du moteur de recherche, jusqu’au magasin. 77% des internautes se renseignent en effet sur le web avant de passer à l’achat ! Pour autant, les consommateurs apprécient toujours de se rendre en boutique pour retirer leurs produits. Passez donc au Click and collect pour attirer votre client directement vers votre point de vente ! Le commerce local ne peut désormais se passer d’internet, qui facilite la rencontre entre producteurs et consommateurs. Les plateformes sociales spécialisées permettent ainsi la rencontre de l’offre et de la demande au sein d’une même région et parfois d’une même ville. Si vous êtes créateur d’une activité locale, vous prendrez soin de vous faire référencer sur ces sites qui accroitront la visibilité de vos services.

    MSC13_Illus_Integ_009_rgb

    La plateforme web « La ruche qui dit Oui », par exemple, a fêté ses trois ans. Sur un principe proche des AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne), elle permet à un particulier de créer un réseau de producteurs dans un rayon de 250 km et de sélectionner des produits issus de leur catalogue. Les consommateurs commandent dans cette sélection et conviennent ensemble d’un lieu pour récupérer leurs achats. Un des objectifs de ce dispositif militant : proposer une meilleure rémunération au producteur, en limitant les intermédiaires.

    Une comptabilité simplifiée pour gérer un circuit court

    Pour gérer une activité commerciale en circuit court, vous pouvez utiliser un modèle de comptabilité simplifié, comme proposé ici, pour suivre la distribution et les stocks de vos produits. Ainsi, si vous proposez une gamme limitée, vous pouvez la lister dans un tableau Excel avec le prix de vente et le code de référencement de chaque item.  Chaque mois, vous pourrez suivre l’évolution des ventes en gros et au détail. En un coup d’œil vous saurez ainsi si ce sont les laitues ou les courgettes qui se vendent le mieux, détecter les pics saisonniers pour anticiper les afflux de commandes. Ce simple outil vous permettra d’analyser les tendances des ventes et construire un tableau de pilotage global de l’activité.

    Les associations ou structures qui mettent en relation directement les consommateurs et les producteurs peuvent aussi utiliser de tels modèles pour mutualiser les commandes de consommateurs et les offres de producteurs et coordonner ainsi au mieux les deux parties ! Sitôt qu’un produit dépasse par exemple un certain seuil de commandes, une livraison peut ainsi être planifiée. Toutes les clés sont réunies pour le développement d’une économie basée sur le partage… et la proximité.Capture

    articles liés

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    Transformez vos pratiques professionnelles avec l'entreprise numérique

    5 choses à savoir avant de monter sa boîte

    5 choses à savoir avant de monter sa boîte

    Comment bien recruter, 1re partie : savoir sélectionner les bons candidats

    Comment bien recruter, 1re partie : savoir sélectionner les bons candidats