• Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • show/hide menu
  • Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • Actualités

    Le nouveau business en boîte !

    0

    Depuis deux ans, les box sont partout. De la box beauté à la box culinaire en passant par la box pour produits animaliers, des dizaines de concepts se sont développés. Ces coffrets-surprises proposent des produits (parfois de simples échantillons) envoyés chaque mois par colis aux abonnés. Alors comment s’organise ce nouveau business et comment expliquer ce succès pour ces entrepreneurs ?

    Le concept marketing des « box » : surprendre mais pas trop

    Avec les box, l’internaute s’abonne en ligne et peut se désabonner en un clic. L’abonné reçoit ensuite régulièrement (mensuellement ou de façon hebdomadaire) un colis contenant des produits qu’il n’a pas choisis, mais qui sont sélectionnés par la société émettrice des colis. Ceux-ci peuvent être gastronomiques avec par exemple eatyourbox ou Mmmbox, oenologique avec le Petit ballon, pour les enfants avec Tiniloo et Sorpreza propose même des sous-vêtements.

    Surprendre est bien l’élément clé du concept. Le client ne sait jamais à l’avance ce que contient la fameuse box. Une vraie pochette surprise pour adultes mais une surprise ciblée. Pour la plupart des box axées produits de beauté comme mylittlebox, mysweetiebox, Joliebox, Glossybox… le client doit répondre à un questionnaire assez complet lors de son inscription, renseignant par exemple la carnation de son teint.

    Ces questions permettent à la marque de connaitre le profil de chacun de ses clients, et de mieux anticiper ses attentes afin de pouvoir lui proposer des produits adaptés. Le but : faire le moins de déçus possible.

    Un business model efficace

    Le plus souvent, selon la thématique de la box, les produits correspondent aux nouveautés de marques connues ou à de nouvelles marques tendances. C’est d’ailleurs la base du business model des distributeurs de box. Le message de l’entrepreneur : offrir une réelle expérience aux clients. Et les marques y trouvent leur intérêt, les ventes des produits testés  leur donnent plus de visibilité.

    Les marques bénéficient d’un nouveau canal de vente et surtout d’un canal de communication très efficace. Le concept est notamment plus séduisant qu’une simple distribution d’échantillons en magasins, le distributeur assure à chaque marque que le destinataire est une cible bien précise et est d’autant plus susceptible d’acheter ses produits.

    Pour illustrer le succès rapide de ces sociétés: le Petit Ballon, fondé en juin 2011, a vu son chiffre d’affaires dépasser le million d’euros deux ans plus tard avec plus de 10 000 abonnés.

    Les points de vigilance

    Le nombre d’abonnés est déterminant si vous voulez perdurer sur le marché de la Box. Il a en effet une réelle incidence sur les marques. Il peut être alors difficile de les convaincre de mettre à disposition autant de produits gratuitement (ou à prix réduit). Dès lors, le risque d’une diminution de la valeur pour le client de ces box existe: si la quantité, qualité ou originalité des produits diminue, le client sera alors plus enclin à se désabonner. Une constance dans la satisfaction est ici primordiale.

    L’autre point fragile d’un tel concept peut  provenir du service de livraison. De nombreuses entreprises ont dû changer plusieurs fois de prestataires suite à des colis perdus, abimés ou des délais de livraison trop longs. Que cela ne vous empêche pas de vous lancer, le business de la box a bien le vent en poupe !

    articles liés

    Quoi? Les PC de ta boîte sont encore sous Windows XP?!

    Quoi? Les PC de ta boîte sont encore sous Windows XP?!

    Comment améliorer vos outils informatiques avec notre diagnostic ?

    Comment améliorer vos outils informatiques avec notre diagnostic ?

    Chez l'incubateur de startups Spark, c'est aussi la rentrée

    Chez l'incubateur de startups Spark, c'est aussi la rentrée