• Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • show/hide menu
  • Accueil
  • Actualités
  • Témoignages
  • Conseils
  • Documents
  • Évènements
  • Conseils financement innovation

    L’innovation à tout prix : les aides pour financer la créativité des PME

    par Chloé
    0

    « Gutenberg n’a pas attendu le développement du marché du livre pour inventer l’imprimerie » Nicole Notat, fondatrice de Vigeo

    Les grands entrepreneurs ont tous été à l’origine d’innovations marquantes. De Henry Ford à Bill Gates, en passant par vous. Telle est la clé du succès. Heureusement, de nombreux dispositifs permettent de soutenir l’innovation des PME françaises. Dans l’OCDE, aucun pays ne subventionne autant la R&D des entreprises que la France ! Renseignez-vous donc sur les mesures qui peuvent vous aider à financer la créativité et son coût non négligeable.

    STB13_WindFarm_02

    Une multitude d’acteurs pour vous soutenir

    Les banques peuvent vous aider à trouver des financements. Attention, il vous faudra faire preuve de conviction, pour défendre un projet certes rentable, mais risqué. Face à leur frilosité parfois dénoncée, de plus en plus de chefs d’entreprises se tournent d’ailleurs vers les Etats-Unis, pour tenter leur chance. Et il réussissent, comme ces 5000 entrepreneurs français qui quitteraient chaque année le territoire, d’après l’IREF(Institut de Recherches Economiques et Fiscales).

    Si vous êtes à l’origine d’une innovation, il faut avoir confiance dans votre projet, envers et contre tout, c’est la règle numéro 1. Avez-vous pensé à collecter des fonds auprès de vos proches ? Vous pouvez pour cela mettre en place une cagnotte collaborative en utilisant le site internet Leetchi. Chacun pourra contribuer autant qu’il le souhaite.

    Si votre projet convainc vos proches, il a des chances de séduire d’autres investisseurs. Vous pourrez ainsi faire valoir vos premiers fonds collectés. Dans un précédent article, nous vous parlions également du crowdfunding ou du love money, qui permettent à des particuliers d’investir directement dans des PME. N’hésitez pas à vous tourner vers les business angels, qui pourront investir dans votre projet mais également vous donner de précieux conseils pour le mener à bien, sous forme de mentorat par exemple. En effet, ces investisseurs sont souvent eux-mêmes d’anciens créateurs d’entreprises. Sur Twitter, suivez @isai_fr, @FranceAngels @Paris_incub pour en savoir plus sur ces structures. Il existe aujourd’hui en France plus de 80 réseaux de business angels, qui sont donc autant de soutiens potentiels pour votre structure !

    Plusieurs types d’aides

    Il existe pléthore de dispositifs, adaptés à chaque situation pouvant prendre des formes variées. Voici ci-dessous un classement pour s’y retrouver :

    Les prêts bancaires

    Certaines aides prennent tout simplement la forme de prêts bancaires accordés à des taux préférentiels sur une durée limitée. Renseignez-vous sur les prêts participatifs d’amorçage (PPA), permettant de préparer une première levée de fonds, accordés pour 8 ans. Il existe aussi des contrats de développement innovation et des prêts pour l’innovation. Ces derniers sont accordés à des PME qui bénéficient déjà d’une aide à l’innovation de BPI France ou d’un accompagnement spécifique justifiant un caractère innovant.

    Les allègement de charges et d’impôts

    Certains secteurs bénéficient d’une fiscalité moins pesante, notamment grâce au statut de Jeune entreprise innovante (JEI). Une entreprise peut acquérir ce statut si elle alloue au minimum 15% de ses charges à des dépenses de R&D. Des allègements de charges sont alors attribués, qui peuvent aller jusqu’à une exonération totale les premières années, ainsi que des réductions d’impôts sur les bénéfices (IR).

    Les aides à l’acquisition de matériel

    Une nouveauté cette année, les chèques innovation facilitent l’investissement dans les technologies numériques. Ce dispositif européen, destiné aux PME de moins de 50 salariés, est pour l’instant en test en Espagne. Il permettrait de faciliter le développement d’un site web et l’accès à des logiciels de CRM et de travail collaboratif (Microsoft Dynamics CRM, Office 365, etc.), pour une valeur de 10 000€ maximum. Les PME auraient en effet la possibilité d’échanger ces chèques contre des services numériques spécialisés. Un dispositif dont le développement est donc à suivre et que certaines régions françaises ont déjà adopté, avec des conditions d’accès variables. Consultez sur le site de la Commission européenne les détails du projet, présenté en octobre.

    Renseignez-vous également sur les prêts pour l’innovation. Ils permettent de financer jusqu’à 1 500 000 € pour le lancement d’une innovation industrielle et commerciale. Ce dispositif de BPI France concerne particulièrement les investissements en marketing, dépenses immatérielles, salons… Vous l’avez compris, les dispositifs de financement sont nombreux, n’hésitez pas à vous tourner vers les institutions spécialisées sur la question comme les CCI ou BPI France pour en savoir plus. Les différentes réglementations changeant régulièrement, surveillez également l’actualité !

    articles liés

    Comment rester connecté en vacances ?

    Comment rester connecté en vacances ?

    Que peut apporter le cloud à votre entreprise ?

    Que peut apporter le cloud à votre entreprise ?

    Créer sa boîte avec un ami : bon ou mauvais choix ?

    Créer sa boîte avec un ami : bon ou mauvais choix ?