show/hide menu

Comment créer une machine virtuelle Android avec Hyper-V

0

Avec la multiplication des périphériques (PC, tablette, smartphone) et le BYOD, il devient parfois difficile aux développeurs et aux IT d’avoir les bons matériels pour tester les sites Web et autres applications / services. Avec le support d’Intel, il est désormais possible d’installer un système Android récent sur une plateforme x86 donc une plateforme virtualisable avec Hyper-V par exemple.

L’objectif de cet article est démontrer en mode pas à pas comment créer une machine virtuelle Android 4.4 x86 sur un Hyper-V de dernière génération.

Prérequis

- Télécharger une image ISO de la dernière release d’Android x86 (ici j’ai utilisé la 4.4R1) à l’adresse suivante : http://www.android-x86.org/download

- Utiliser un Hyper-V sous Windows Server 2012 R2 ou Windows 8.1

Installation du système

Premièrement, depuis le gestionnaire d’Hyper-V, créer une nouvelle machine virtuelle

Donner un nom à la machine virtuelle

Choisir une machine de 1ère génération (les gen2 sont réservées à Windows Server 2012, 2012 R2 et distribution Linux très récentes)

Affecter de la RAM à la VM. Entre 1024 et 4096 Mo.

Sélectionner un switch virtuel externe (c’est à dire un switch virtuel bindé sur une interface réseau sur la machine hôte).

Sélectionner l’emplacement et la taille du disque de la machine Android (entre 32 et 127 Go).

Sélectionner Install an operating system from a bootable CD/DVD-ROM et choisir l’ISO téléchargée précédemment.

Cliquer sur Finish.

Sélectionner la VM et cliquer pour settings pour ajouter si besoin des vCPU à la VM. Avec 4 vCPU les performances sont bien meilleures (dans mon cas)

Démarrer la VM et cliquer sur Connect. Sélectionner Installation – Install Android-x86 to harddisk.

Sélectionner Create/modifiy partitions et valider avec Entrée.

Sélectionner la partition Free Space et valider avec Entrée.

Sélectionner New et valider avec Entrée.

Sélectionner Primary et valider avec Entrée.

Sélectionner l’espace libre et valider avec Entrée.

Sélectionner Bootable et valider avec Entrée.

La partition est désormais flagguée Boot

Sélectionner Write et valider avec Entrée.

Taper yes et valider avec Entrée.

Sélectionner Quit et valider avec Entrée.

Sélectionner sda1 Linux et valider avec Entrée.

Sélectionner ext3 comme format de système de fichiers.

Valider l’effacement du support.

Attendre (la barre de progression ne va pas bouger…)

Répondre à Yes à la question sur le boot loader GRUB

Répondre Yes

Eteindre la machine virtuelle (bouton Turn Off) et éjecter le DVD virtuel (l’image ISO Android)

Rédémarrer la VM.

Finalisation de la configuration

Sélectionner la langue.

Cliquer sur Ignorer pour la question sur le Wifi.

Cliquer sur ignorer quand même.

Cliquer sur Oui (prérequis : avoir un compte Google).

Cliquer sur pas maintenant.

Sélectionner le fuseau horaire (Amsterdam, Berlin si vous êtes à Paris).

Et voilà !!! Si cette VM est exécutée sur une machine avec un écran tactile, le tactile est pleinement utilisable. De même si la VM tourne sur un serveur Windows Server 2012 R2 avec une connexion faite avec un client RDP 8.1, alors le tactile en remote est également opérationnel.

Le navigateur intégré à Android fonctionne bien. Par contre les autres navigateurs installés depuis Google Play vont planter.

D’après mes recherches, l’explication serait que ces navigateurs utilisent Open GL ES pour le rendu et que cela ne fonctionne pas en environnement virtualisé (cf. https://groups.google.com/forum/#!topic/android-x86/cvpWSk-yMLo et http://osdir.com/ml/android-x86/2013-07/msg00026.html) car les drivers Open GL ES ne sont pas disponibles. Bref ce n’est pas encore parfait mais il est légitime d’espérer une amélioration de cela dans le futur.

Ensuite, il faut tester les applications en provenance de Google Play au cas par cas. Exemple ci-dessous : le portail d’entreprise de Windows Intune.

Vous êtes professionnel et légitimement vous vous posez des questions sur le Cloud, Windows Azure, Hyper-V, Windows Server, l’évolution du datacenter vers un cloud privé ou hybride, la gestion des périphériques mobiles en entreprise alors pour en savoir plus, n’hésitez pas à suivre les sessions gratuites de formation de la Microsoft Virtual Academy : http://www.microsoftvirtualacademy.com/

- Stanislas Quastana -

articles liés

ITcast épisode 29 du 1er avril 2016 : Ils ont mis du Linux dans mon Windows !

ITcast épisode 29 du 1er avril 2016 : Ils ont mis du Linux dans mon Windows !

ITcast épisode 28 du 11 mars 2016 : Linux à tous les étages

ITcast épisode 28 du 11 mars 2016 : Linux à tous les étages

Intégration d’appareils Windows, iOS et Android à Azure Active Directory

Intégration d’appareils Windows, iOS et Android à Azure Active Directory

Les commentaires sont fermés.