show/hide menu
Geek Intel NUC Technet Windows 8 XBMC

Windows 8, XBMC et Intel NUC : un trio gagnant – Partie 1 – Installation

0

 

Ceux ayant eu la chance de participer aux Microsoft TechDays 2012 ont peut être participé à la session “The Geek is in Da House” (sinon la vidéo est visible ici) dans laquelle David et moi avons présenté nos projets personnels de “Lecteur Multimédia Ultime” sur base de Windows, XBMC et de matériel divers Winking smile

Comme les fêtes approchent et que des nouveaux types de PC commencent à être disponibles, je viens de m’équiper avec un nouveau PC tout mignon (WAF 110% compatible), diaboliquement petit, terriblement efficace et silencieux. Et oui ma référence en terme de PC à brancher à la télé vient de changer et est désormais l’Intel NUC.

 

Je ne vais pas refaire une énième revue des caractéristiques de ce PC by Intel, d’autres l’ont déjà fait :

Test : Intel NUC DC3217IYE par PCWorld
http://www.pcworld.fr/pc-bureau/tests,test-intel-nuc-dc3217iye-mini-pc-barebone-nettop-htpc,533999,1.htm

NUC : le mini PC d'Intel proposé complet à partir de 370 € en France
http://www.pcinpact.com/news/76188-le-nuc-dintel-arrive-en-bundle-avec-ssd-et-ddr3-tarifs-interessants.htm

Du coup je vais me concentrer dans cet article à expliquer l’installation du matériel, du système d’exploitation (Windows 8) et du logiciel XBMC (dans sa version 12 Release Candidate)

 A noter : l’Intel NUC est livré nu sans câble d’alimentation, sans mémoire, ni disque mSATA (du SSD en carte). il faut donc bien penser à tout acheter sous peine de frustration au déballage du NUC.

Le coffret de l’Intel NUC contient de quoi fixer le boitier sur un support VESA.

L’intérieur de la bête tel qu’on le découvre après le retrait des 4 vis

 

Le disque dur au format mSATA (ici c’est un Crucial M4 de 32 Go)

Une fois les barrettes de mémoire installées (j’ai mis 2 Go ça suffit amplement) et le disque mSATA branché

et comme le boitier est petit et potentiellement fixé derrière la télévision, j’ai trouvé (sur eBay) un clavier/trackpad également tout petit et fonctionnant en radio (il inclus un récepteur 2.4Ghz).

Passons à l’installation du système d’exploitation depuis une clé USB (préparée à partir de l’image ISO de Windows 8 et de l’outil Windows 7 USB Download Tool).

Boot depuis la clé et lancement de l’installation. 8 min 20 secondes plus tard, j’étais sur la mire d’authentification Smile

Note importante : je n’ai pas utilisé de compte Microsoft mais choisi de créer un compte local (“à l’ancienne”).

Après la phase de mise à jour via Windows Update traditionnelle, j’ai configuré Windows pour ouvrir directement la session. J’aurais pu utiliser l’exemple outil Autologon de Mark Russinovich mais comme c’est possible également directement via les interfaces d’administration de Windows.

Pour cela, appuyer sur la touche Windows + R et saisir control userpasswords2

Là sélectionner le compte local créé lors de l’installation de Windows 8

Décocher la case “les utilisateurs doivent entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe pour utiliser cet ordinateur” et cliquer sur Appliquer.

Saisir à nouveau le mot de passe

ça y est : le système ne va plus demander d’authentification avant l��arrivée sur l’écran d’accueil de Windows 8.

Ensuite télécharger XBMC (depuis http://xbmc.org/download/) et l’installer.

Reste à démarrer automatiquement sur XBMC quand Windows 8 démarre. Là j’ai optimisé un peu en me débarrassant (de manière complètement prévue dans le système) du Shell de Windows :

Windows + R, gpedit.msc

Aller dans la partie Configuration utilisateur -> modèle d’administration --> Système et sélectionner Interface utilisateur personnalisée

Sélectionner Activé et dans le nom du fichier d’interface mettre le chemin complet du fichier xbmc.exe

Et voilà, désormais plus d’interface Shell de Windows, il ne reste que celle d’XBMC !

Note : pour retrouver le Shell, sortir de XBMC, faire ctrl+alt+supp et démarrer le gestionnaire de tâches (task manager). Faire affichage avancé, menu exécuter et mettre explorer.exe

Au redémarrage, XBMC est lancé et une fenêtre demandant une autorisation du pare-feu. Cliquer sur autoriser l’accès.

Bilan des courses : démarrage de la machine et arrivée sur XBMC prêt à servir en… 15 secondes Smile

Pour ceux qui voudraient encore optimiser et mettre le PC en veille, il faut penser à ne pas avoir de mire d’authentification à la sortie de veille.

Pour cela rechercher modifier le mode de gestion de l’alimentation :

Puis cliquer sur modifier les paramètres d’alimentation avancés

Cliquer sur Modifier les paramètres actuellement non disponibles

Mettre à Non le paramètre Demander un mot de passe pour sortir de veille

Et voilà !!

La prochaine partie concernant les aspects télécommandes, connexion au NAS

Pour tester Windows 8, vous pouvez télécharger gratuitement la version d’évaluation disponible sous la forme :
- d'une image ISO téléchargeable en version 32 ou 64 bits à l’adresse http://technet.microsoft.com/fr-fr/evalcenter/hh699156.aspx?ocid=wc-tn-wctc 

 
-
Stanislas Quastana -

articles liés

Vidéo : Power Map et les cartes personnalisées

Vidéo : Power Map et les cartes personnalisées

Windows 8, XBMC et Intel NUC : un trio gagnant - Partie 2 - les télécommandes

Windows 8, XBMC et Intel NUC : un trio gagnant - Partie 2 - les télécommandes

Vidéo : Azure Machine Learning

Vidéo : Azure Machine Learning

Les commentaires sont fermés.