Vous avez un projet ?

Contactez-nous

BSB (Burgundy School of Business) a déployé OneNote et son lecteur immersif, couplé à Teams, pour aller plus loin dans l’accompagnement de ses étudiants. L’implémentation de ces outils Microsoft s’est avérée être un véritable succès pour faciliter le travail des étudiants au quotidien et adapter les programmes en fonction de leurs besoins.

Créée en 1899, BSB est une Grande École internationale d’enseignement et de recherche. L’école, dont le campus principal est situé dans le centre-ville de Dijon, dispose également de locaux à Paris, Lyon et Beaune. Elle offre des formations généralistes en management, ou parfois plus spécialisées, du Bachelor au MBA. Ses axes stratégiques d’excellence académique sont le management des vins et spiritueux, le management culturel, l’économie expérimentale, le management digital, l’entrepreneuriat et la finance. Forte de ces 120 ans d’existence, ses 2800 étudiants et son large corps professoral, BSB a souhaité s’appuyer sur les outils Microsoft pour avoir un temps d’avance et faciliter le travail de tous au quotidien. « Nous portons les valeurs d’accompagnement et de proximité, nous préférons des salles de classes avec 20 ou 40 étudiants plutôt que des cours magistraux en amphis. Pour nous, ces outils digitaux n’ont pas pour objectif de remplacer les cours physiques mais doivent nous permettre d’aller encore plus loin dans l’accompagnement de nos étudiants » explique Gaël Millière, Responsable de projets Processus organisationnels et fonctionnels et Innovation pédagogique à la Direction Académique de BSB.

Lancement de Teams et OneNote dans l’école

Teams et OneNote ont été lancés à l’occasion du déploiement d’un plan de développement pédagogique axé sur l’active learning et l’adaptative learning. Le premier projet est celui de la réforme de l’apprentissage des langues au sein du Master Grande Ecole en septembre dernier. Cette réforme vise à baisser le temps de cours de 2h à 1h30 avec un travail adhoc en ligne à effectuer ensuite. Pour faciliter le travail sur ces exercices complémentaires, un espace Teams par classe de 20 élèves a été créé, dans lequel est incorporé OneNote, pour que chacun puisse prendre ses notes et bénéficier du lecteur immersif. Ce dernier améliore la lisibilité des documents pour les étudiants dyslexiques et toute autre personne souhaitant bénéficier d’une expérience de lecture plus fluide. Véritable facilitateur de lecture, il met en exergue des mots dans un texte avec des codes couleur spécifiques ou permet de comprendre la structure grammaticale des phrases dans une autre langue. « Depuis la mise en place de ce lecteur immersif, nous avons des retours très positifs des étudiants » témoigne Gaël Millière. OneNote et ses différentes fonctionnalités ont été présentés par l’école et les étudiants sont autonomes quant à leur manière de l’utiliser. Ainsi OneNote s’intègre parfaitement aux pratiques de chacun. L’école encourage son adoption en autorisant notamment le PC en classe.

La mise en place de ces solutions a permis de répondre à l’enjeu majeur de BSB : faire de l’innovation pédagogique à grande échelle.

« Sur des promotions de 900 élèves, comment centraliser l’information pour comprendre les difficultés communément rencontrées sur des thématiques bien identifiées, et optimiser l’accompagnement de proximité ? ».

BSB a embauché une coordinatrice en langues pour suivre le travail en ligne réalisé par les étudiants. Gaël Millière explique qu’en fonction des résultats de ce suivi, « les professeurs organisent des sessions de travail en présentiel par groupe de cinq étudiants, sur une thématique précise, pour les remettre à niveau et ainsi s’assurer qu’ils ne prennent pas de retard dans l’apprentissage ». Grace à Teams et OneNote, la pédagogie bénéficie d’un outil de pilotage fin à l’échelle de la promotion. Les étudiants communiquent plus facilement sur leurs difficultés. La donnée est centralisée. L’école peut mettre rapidement des actions en place et apporter une qualité de service optimale. « Avec les outils Microsoft, on arrive au pilotage presque individualisé des étudiants et à leur accompagnement à grande échelle, même sur des promotions très nombreuses » souligne Gaël Millière. Le programme de cours est conçu pour être modulé et adapté au chemin d’apprentissage de chaque étudiant. L’école est très fière d’avoir obtenue avec ces outils une grande flexibilité dans l’adaptation des programmes.

Cette analyse de la data au service des étudiants, des enseignants et de la pédagogie, a porté ses fruits. En effet, nombreux sont les étudiants qui sont passés au niveau supérieur. Pour les Pré-Master, un quart des étudiants qui étaient en « Level 1 » au premier semestre sont passés en « Level 2 » au second semestre ; 1/3 des étudiants qui étaient en « Level 2 » au premier semestre sont passés en « Level 3 » au second semestre. De plus, entre septembre 2019 et décembre 2020, BSB constate une augmentation moyenne de 110 points au TOEIC. Pour conclure sur ces résultats, les étudiants de Master 1 sont satisfaits à plus de 90% de l’enseignement suivi, soit +12,5% depuis la mise en place de la réforme.

Une adhésion unanime pour aller encore plus loin

Les résultats de ce pilote donnent aujourd’hui envie à BSB de mener d’autres projets de grande envergure pour :

  1. Automatiser des process et gagner du temps

L’école travaille au déploiement d’un module sur l’intelligence artificielle, un projet réunissant 450 étudiants et 9 professeurs. Microsoft Teams est devenu un hub pour une gestion centralisée de la communication projet, des questions autour de celui-ci et du support technique. Les résultats sont probants : un désengorgement des boîtes mails, des process allégés et une mise à jour régulière des documents. Des tutoriels ont été développés dans Stream pour gagner du temps en alimentant la chaîne des réponses aux questions les plus fréquemment posées. Fort de cette expérience, des réflexions sont menées autour des chabots pour automatiser cette fonction support sur les projets.

  1. Casser les silos et travailler de manière plus collaborative

Pour les masters axés sur l’entrepreneuriat, il y a une multitude de sujets autour de la co-construction, du design thinking, beaucoup de brainstorming d’équipe. L’objectif est donc de démocratiser Teams et sa fonctionnalité de visio-conférence pour casser les silos, faciliter la communication en live à distance.

  1. Aller encore plus loin

Pour conclure, Gaël Millière affirme : « nous bénéficions d’un socle technique solide, les outils Microsoft sont puissants pour accompagner les nouveaux usages mais ils sont encore sous-exploités. Nous nous engageons dans le développement de ces usages afin d’en exploiter le maximum. »

BSB - Bibliothèque