Vous avez un projet ?

Contactez-nous

En pleine période de confinement, le lycée Frédéric Ozanam a accéléré son usage de Microsoft Teams Education en  basculant l’intégralité de ses cours à distance. Un plan de continuité qui séduit les enseignants et les élèves en permettant l’invention de nouvelles façons d’enseigner et d’apprendre. Grâce à un accompagnement Microsoft sur-mesure, le lycée teste aujourd’hui de nouvelles fonctionnalités qui lui donnent déjà envie d’aller plus loin demain

Le lycée Frédéric Ozanam dispense auprès de 1 400 élèves des formations générales, technologiques, professionnelles spécialisées dans l’industriel et le tertiaire, ainsi que des cursus d’apprentissage. Résolument tourné vers le futur et les nouvelles technologies, l’établissement est déjà très familier avec l’environnement Microsoft. En effet, au lycée Frédéric Ozanam les élèves ont accès à leurs cours en ligne et ont troqué les cahiers de texte et les trieurs au profit de OneNote. Une manière de travailler tous plus collaborativement, dans un espace où tout est centralisé, et à distance si besoin.

Grâce aux outils déjà en place, tout a été plus facile à l’annonce du confinement. Le Lycée n’a connu aucune interruption dans ses cours. Dès le premier jour, chaque enseignant avait déjà sa classe virtuelle avec ses élèves.

continuité pédagogique

MAINTENIR L’ENSEIGNEMENT A DISTANCE VIA MICROSOFT TEAMS EDUCATION

Quatre jours avant l’annonce du confinement, Madame Coirier, directrice du Lycée, a organisé une réunion de crise avec le corps enseignant pour instituer les grandes règles de fonctionnement de l’enseignement à distance. Il a été statué qu’à chaque début de cours, le professeur se rendrait sur son espace Teams pour rejoindre ses élèves et ainsi ne pas bouleverser l’emploi du temps établit.

Durant la première semaine de confinement, ce même conseil exceptionnel s’est réuni tous les soirs pour faire le point sur la situation et les difficultés potentiellement rencontrées. « Mais très vite l’outil a pris son envol et les réunions se sont espacées » témoigne Eric Dronneau, professeur en philosophie et MIE Expert (Microsoft Innovative Educator) au lycée, qui a pour rôle notamment d’accompagner le lycée dans l’usage de Teams.

« L’équipe de pilotage d’Office 365 a par la suite instauré des permanences le lundi soir pour un accompagnement individualisé auprès des enseignants qui en auraient besoin. Mais globalement aujourd’hui l’outil est maitrisé car les personnes qui viennent aux permanences sont très peu nombreuses et le fait d’avoir 1 400 connexions journalières sur l’espace de cours en ligne, versus 300 avant le confinement, parle de lui-même » explique Madame COIRIER.

En parallèle, le lycée a mis au point un bulletin d’actualité hebdomadaire avec une foire aux questions pour apporter une réponse aux questions les plus fréquemment posées sur Teams par les professeurs. Ce bulletin est également communiqué dans la newsletter de l’école et fait office de formation à plus grande échelle.

« L’accompagnement sur le déploiement de cet enseignement 100% à distance a été clé pour rassurer tout le monde et les équipes Microsoft ont joué un rôle majeur. Aussi, le fait de faire partie du programme Showcase Schools a joué un rôle crucial pour échanger des bonnes pratiques entre établissements. Nous avons un groupe Teams dédié qui a été mis en place par les équipes Microsoft et sur lequel nous échangeons beaucoup sur nos différentes problématiques, les nouveautés, nos cas d’usage, entre collègues utilisateurs de Teams en France » souligne Eric Dronneau.

Microsoft accompagne le lycée dans l’utilisation et le déploiement de ses outils mais également sur des thématiques  spécifiques à ses besoins précis. Par exemple dans les prochains jours, un expert Microsoft va communiquer au corps enseignant la façon dont les outils Microsoft peuvent être une aide pour les élèves ayant des difficultés d’apprentissage.

UNE VÉRITABLE ADHÉSION DE TEAMS ET DE NOUVELLES EXPÉRIENCES DE COURS

Grâce à toutes les précautions prises pour accompagner au mieux le corps professoral dans un enseignement 100% virtuel, le lycée compte aujourd’hui 1 200 groupes de travail Teams et un nombre de connexions quotidiennes qui ne désemplit pas.

« Après ces premières semaines de confinement, les retours sont très positifs concernant l’utilisation de Teams. Les enseignants sont satisfaits d’avoir des élèves qui participent davantage en cours, l’échange est plus dynamique. D’ailleurs, ce qui me frappe le plus est l’utilisation des conversations Teams. 55 minutes de cours peuvent générer 160 messages soit 17 000 messages postés dans les 522 cours par semaine » témoigne Eric Dronneau. Pour les élèves aussi les journées sont denses et focalisées d’autant plus sur les cours. « Les élèves en lycée pro ne pensaient pas autant travailler en ce printemps 2020 ! » complète Véronique Bodin, directrice adjointe.

Si auparavant l’utilisation de Microsoft Teams Education était commune au lycée Frédéric Ozanam, aujourd’hui les usages liés à l’outil se multiplient. En plein confinement, les conseils de classe se font à distance via Teams. Et Véronique Bodin souligne « il s’agit là d’une première ! ». De même que les conseils pédagogiques sont maintenant digitalisés comme toute autre forme de réunion.

Teams permet même aux professeurs d’enrichir leur cours en proposant des expériences nouvelles. En effet, si avant le confinement le cours était dispensé uniquement par son enseignant, aujourd’hui la visioconférence de Teams permet de multiplier les intervenants et ainsi de faire intervenir d’autres experts sur des sujets spécifiques dans un même cours. « Pour vous donner un exemple concret, pour mes cours de philo, je vais faire venir un philosophe sur les problèmes éthiques liés à la fin de vie. Nous nous étions déjà contactés mais il lui était difficile de se déplacer jusqu’au lycée. Alors nous allons profiter du confinement pour mettre en place ce débat philosophique en cours à distance. J’ai déjà tenté ce type d’expérience et mes  élèvesont adoré cette manière de casser la routine et de rendre le cours plus vivant. Je vais d’ailleurs partager cette initiative dans la prochaine newsletter du lycée parce que mes collègues ne savent pas forcément que l’on peut techniquement ouvrir le cours Teams à une personne extérieure au lycée » explique Eric Dronneau.

INNOVER ENCORE DAVANTAGE EN PÉRIODE DE CONFINEMENT AU PROFIT DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES

Microsoft Teams Education met à disposition sa pluralité de fonctionnalités pour faciliter le travail de tous et assurer un travail toujours plus collaboratif. Madame COIRIER explique que l’outil est aujourd’hui employé au sein du lycée pour répondre à divers besoins. « Du simple dépôt de fichier, à la mise en place de visioconférence, en passant par la distribution de devoirs et d’objectifs pédagogiques individualisés, on parle de Teams au singulier mais dans Teams il y a plein d’usages possibles. On peut aussi penser à l’ajout d’applications extérieures ou à la fonctionnalité « Devoirs » qui permet de distribuer un devoir soit à quelques élèves soit à toute la classe, et de le noter en ligne avec un barème de notation préétabli ».

Et l’outil ne cesse d’innover avec de nouvelles fonctionnalités pour répondre aux nouveaux besoins. « Dans cette période de confinement, on voit bien que Microsoft redouble d’efforts pour proposer de nouvelles choses très utiles » complète Eric Dronneau qui évoque les fonctionnalités suivantes :

 

  • « Lever la main » : une toute nouvelle fonctionnalité qui permet à un élève de manifester son souhait de prendre la parole en visioconférence sans interrompre le cours.

 

  • La console de statistiques « Insights» : une application non native à Teams et développée par les équipes Microsoft à la demande des établissements scolaires. Elle permet à chaque enseignant d’avoir accès en temps réel à son propre espace de statistiques pour suivre l’activité de ses étudiants et s’assurer que les élèves ne décrochent pas. Ainsi il a une vision sur qui s’est connecté au cours à distance, à quelle heure les élèvessont arrivés et quand ils sont partis, quels étudiants ont téléchargé tel ou tel fichier, ou bien fait le devoir donné. Si un élève ne fait pas le travail demandé et n’assiste pas au cours, le lycée peut faire remonter un avis scolaire aux parents pour les avertir. Cette fonctionnalité est née d’un besoin des enseignantsqui voyaient des élèves se connecter en début du cours, disparaitre, puis se reconnecter à la fin. Le développement a été initié en novembre dernier et accéléré en mars pour assurer le suivi des étudiants pendant le confinement.

 

« Malgré le contexte difficile, c’est une bonne expérience pour le déploiement d’outils numériques. Le fait que Teams ait fait ses preuves, que tout le monde s’y soit mis et soit monté en compétences dessus va donner de l’élan à nos usages du numérique au quotidien » conclue Michèle COIRIER.