Vous avez un projet ?

Contactez-nous

Le premier groupe de l’enseignement supérieur privé en France a fait de la transversalité et de la complémentarité de ses cursus le cœur de sa stratégie pédagogique. Pour former la « Nouvelle Intelligence des Entreprises », IONIS entend développer le sens de l’initiative et du projet, enseigner et cultiver l’art de s’adapter, favoriser la mentalité collective, stimuler l’ouverture aux autres et diffuser l’esprit d’entreprendre. Autant de missions que le déploiement à très grande échelle d’Office 365 dans l’ensemble de ses entités vise à soutenir et à faciliter.

Créé en 1980, IONIS Education Group compte aujourd’hui vingt-cinq grandes écoles – Epita, Epitech, ISG, ISEG…  – et entités qui rassemblent, dans 18 villes en France et à l’International, plus de 28 500 étudiants en commerce, marketing, communication, gestion, finance, informatique, numérique, aéronautique, énergie, transport, biotechnologie et création… A leurs côtés, 2 000 collaborateurs, dont un quart d’administratifs, forment ceux que le groupe appelle « la Nouvelle Intelligence des Entreprises » et leur transmettent les valeurs-clés que sont l’ouverture à l’International, la sensibilité à l’innovation et à l’esprit d’entreprendre, la culture de l’adaptabilité et du changement.

Si le groupe a majoritairement crû de façon organique, il a aussi acquis quelques établissements au cours de son histoire : Epita en 1994, ISG en 1997, Ipsa en 1998, ou encore ISTH en 2001. Ce qui, sur le plan informatique, est toujours un casse-tête. « Le Groupe IONIS avait un vrai besoin d’homogénéiser les SI de ses différentes entités, acquiesce son Chief Digital Officer, Yannick Lejeune. C’était un impératif à la fois technique, organisationnel, économique et stratégique : harmoniser toutes les données du groupe, aussi bien en termes de gestion administrative que de pédagogie ou de communication, avait pour enjeu de favoriser les synergies entre les différentes écoles, et bien sûr entre les différents campus d’une même école, afin d’apporter plus de transversalité à notre système pédagogique ».

Une transversalité qui est, de fait, au cœur de la stratégie de IONIS : « c’est une valeur qui s’impose naturellement à nos écoles. En créant par exemple les campus urbains, nous avons souhaité développer les nombreuses synergies entre écoles : pédagogies et formations en commun, conférences, projets multipartites ou créations d’entreprises. L’ouverture aux autres et à d’autres domaines de compétences est essentielle, c’est une manière d’apprendre à travailler ensemble et de faire émerger des projets innovants. IONIS Education Group attache un soin particulier à cette dimension », peut-on lire sur le site officiel du groupe.

Créé en 1980, IONIS Education Group compte aujourd’hui vingt-cinq grandes écoles – Epita, Epitech, ISG, ISEG… – et entités qui rassemblent, dans 18 villes en France et à l’International, plus de 28 500 étudiants.

Office 365, la clé du succès

Autres besoins identifiés : « apporter de la mobilité aux enseignants, qui ne sont pas présents en permanence sur les campus, et offrir aux étudiants les outils de communications modernes auxquels ils sont habitués », précise Nicolas Adolphi, Chef de Projet Adoption ENT (Environnement Numérique de Travail) au sein du Groupe IONIS. Et d’ajouter : « tout cela fait partie d’un processus profond de transformation digitale que le groupe a entamé il y a quelques années ».

Pour répondre à ces enjeux, IONIS Education Group s’est tourné vers Microsoft Office 365. Adoptée dès sa création, la suite collaborative dans le cloud de Microsoft est aujourd’hui déployée dans l’ensemble des entités du groupe. « En tout, ce sont 30 000 licences Office 365 dont le groupe s’est doté, chiffre Nicolas Adolphi. Elles sont destinées sans distinction à nos trois populations : les administratifs, les enseignants et, bien sûr, les étudiants ».

Comment favoriser l’adoption de ces nouveaux outils, et surtout développer les usages collaboratifs qu’ils permettent, auprès de trois populations aux besoins, donc aux attentes, drastiquement différents ? Nicolas Adolphi raconte la méthode IONIS : « la première étape a été de trouver un « angle d’attaque » commun pour évangéliser les trois cibles. Puis nous avons mis en place une communication fréquente : trucs et astuces d’utilisation, fiches de présentation des outils les moins connus du grand public (Sway, Teams…). Le tout était systématiquement relayé sur un site Internet de référence spécialement créé pour l’occasion. Enfin, spécifiquement pour les étudiants, nous avons recruté des « champions » au sein de chaque école, c’est-à-dire des étudiants parmi les plus à l’aise avec ces outils qui se sont investis pour devenir des référents locaux auprès des autres étudiants ».

La stratégie a porté ses fruits : dès la première année, plus de 100 000 commentaires étaient recensés sur le réseau social interne d’Epitech, animé par Yammer. « Cette adoption a dépassé nos attentes, se réjouit Nicolas Adolphi. Et elles étaient pourtant élevées : Epitech étant une école informatique, nous avions placé la barre très haut ».

Même constat dans les autres écoles, où OneDrive, OneNote et Teams sont devenus incontournables. « Teams est une entrée absolument géniale pour l’adoption d’Office 365, estime Nicolas Adolphi. Son interface intuitive et familière, à la fois outil de chat, réseau social et point d’accès vers les autres applications de la suite, est une vraie réussite ».

« Nous sentons aussi une vraie attirance pour SharePoint, les écoles sont très demandeuses de formations sur cet outil, ajoute Nicolas Adolphi. Nous avons donc créé un ensemble de sites SharePoint, que nous avons appelé le « Centre de ressources » et qui permet de capitaliser sur l’ensemble des données – documents, photos, etc. – produites chaque année par le groupe ».

Nicolas Adolphi, Chef de Projet Adoption ENT (Environnement Numérique de Travail) au sein du Groupe IONIS.

Une vision concrète de l’avenir

Comme des centaines de professionnels chaque année, Nicolas Adolphi a été convié à visiter le Microsoft Tecnology Center (MTC) d’Issy-les-Moulineaux, près de Paris. Une visite placée sous le signe de la découverte des axes de recherche de Microsoft, notamment en matière d’intelligence artificielle et d’éducation, qu’il n’est pas près d’oublier : « je suis, à titre personnel, passionné d’IA. J’ai vécu là un parcours passionnant, avec notamment un focus sur la traduction instantanée dans Teams, qui nous intéresse grandement vu les très fortes ambitions internationales de IONIS. J’ai aussi vu ce que l’IA pouvait apporter en termes d’optimisation de la gestion de projet, ce qui sera essentiel pour développer les synergies entre les étudiants de nos différentes filières ».

Démarrée il y a presque 20 ans, l’histoire commune de IONIS Education Group et Microsoft ne fait que commencer.