Vous avez un projet ?

Contactez-nous

Parmi les 91 nationalités représentées à cette édition 2018 de l’E2, la délégation française comptait sept enseignants innovants, ou «MIE Experts», et une proviseure adjointe, qui ont pu rencontrer et échanger avec leurs pairs du monde entier. Ils se sont également distingués en parvenant en finale du Global Educator Challenge, un concours par équipes mixtes qui met les participants au défi de trouver une solution innovante à un problème éducatif précis.

Après les Etats-Unis, l’Espagne, la Hongrie ou encore le Canada, c’est à Singapour que Microsoft a choisi de réunir des enseignants du monde entier pour se rencontrer et partager autour des questions de l’innovation dans l’éducation. Créé il y a plus d’une dizaine d’année, L’Education Exchange prend de l’ampleur à chaque nouvelle édition, signe de son succès auprès de la communauté éducative internationale. Cette année, ce ne sont pas moins de 300 enseignants et 100 dirigeants (proviseurs, directeurs d’écoles…) qui ont fait le déplacement jusqu’à la cité-État asiatique.

Le choix de Singapour n’est pas le fruit du hasard : le système éducatif singapourien figure à la première place du classement PISA de l’OCDE, avec notamment d’excellents résultats en sciences, en mathématiques et en littérature.

Une expérience unique, riche en rencontres inspirantes

Forte de huit personnalités, la délégation française était composée de Sarah Magadoux, proviseure- adjointe au Lycée Maurice-Ravel de Paris ; Stéphane Cloâtre, professeur de technologie à Fougères (35) ; Eric Dronneau, professeur de philosophie au Lycée Jean XXIII des Herbiers (85) ; Michel Girard, professeur en BTS Services Informatique aux Organisations à Dijon (21) ; François Jourde, professeur de Philosophie à l’École Européenne de Bruxelles ; Alexis Lucas, professeur de lettres et d’Histoire à Arcachon (33) ; Arnaud Markert, professeur de culture religieuse au Collège Épiscopal de Strasbourg (67) ; et Dominique Nibart, professeur de technologie à Aulnay-sous-Bois (93).

Ces sept enseignants sont tous certifiés « Microsoft Innovative Educator (MIE) Expert », et certains de ces établissements – le Lycée Maurice Ravel, le Lycée Jean XXIII et le Collège Épiscopal – sont labellisés Microsoft Showcase School.

300 enseignants et 100 leaders (chefs d’établissements, directeurs…) de 91 nationalités se sont rencontrés à Singapour pour la quatrième édition de l’Education Exchange (E2).

« Participer à l’Educator Exchange est vraiment une expérience unique, estime Sarah Magadoux. Les sessions plénières ouvrent des perspectives
de réflexion sur des sujets majeurs comme l’intelligence artificielle, la formation des enseignants… Et les groupes de travaux permettent d’approfondir cette réflexion en confrontant les pratiques des systèmes éducatifs internationaux. Durant ces trois jours, j’ai ainsi pu échanger avec des enseignants et des dirigeants singapouriens, philippins, américains, saoudiens, africains, japonais… Je n’aurais jamais pu faire cela ailleurs ».

Un ressenti partagé par nos sept enseignants, qui ont eux aussi pu échanger avec leurs pairs sur leurs projets pédagogiques et leur manière d’intégrer le numérique en classe, mais aussi dialoguer directement avec les équipes produits de Microsoft. Pour autant, « ce n’est pas une « foire à Microsoft » !, précise Alexis Lucas. C’est avant tout un événement centré autour de l’innovation dans l’éducation au niveau mondial. Microsoft est là en soutien aux projets des enseignants, et ils en profitent pour voir comment faire évoluer leurs produits pour mieux répondre à nos besoins et à nos attentes ».

S’inspirer des collègues enseignants du monde entier

Plusieurs temps forts ont ponctué la semaine. Le Learning Marketplace, notamment, permet aux enseignants de présenter un projet qu’ils ont réalisé dans leur classe ou dans leur établissement. « Ces ateliers m’ont montré les vertus de la collaboration, s’enthousiasme François Jourde. Selon PISA, on est assez mauvais en France en termes de collaboration entre enseignants. Là, tout le monde a pu vérifier que ça marche très bien ! ».

De son côté, Sarah Magadoux avoue avoir été « surprise » : « j’ai découvert un établissement anglais 100 % zéro papier pour toute la partie administrative ! Ça fait réfléchir, même si je ne vois pas encore très bien comment on pourrait importer ça en France pour le moment ».

« J’étais sans doute l’un des rares professeurs présents à faire de la robotique, s’amuse pour sa part Dominique Nibart. J’en ai pris plein les yeux, j’ai appris ou confirmé plein de choses… Et j’ai surtout pu participer aux ateliers sur les cartes Micro:bit, que j’utilise en cours ».

La délégation française à l’honneur

Autre temps fort, les participants pouvaient obtenir une certification en tant que Microsoft Certified Educator (MCE), Microsoft Office Specialist (MOS) ou Microsoft Technology Associate (MTA). Plus de 180 enseignants ont ainsi passé les examens.

Enfin, la semaine s’est terminée par un gala de clôture au cours duquel 60 enseignants ont
été récompensés dans le cadre de l’Educator Challenge, défi centré autour des thèmes de la pensée algorithmique, de la décomposition, de l’abstraction et de la reconnaissance des formes.

  • François Jourde (enseignant à l’École Européenne de Bruxelles)
  • Arnaud Markert (Enseignant au Collège Episcopal St Etienne de Strasbourg)
  • Eric Dronneau (enseignant au lycée Jean 23 aux Herbiers)
  • Melody Isnard (Directrice des programmes Microsoft Education)

L’équipe coachée par Eric Dronneau est arrivée finaliste dans la catégorie « décomposition » et celle d’Arnaud Markert est arrivée en deuxième position dans la catégorie « abstraction ».

Une nouvelle illustration du dynamisme français en matière d’innovation dans le monde de l’éducation

Du tableau noir à Singapour


Richard Appiah Akoto et Anthony Salcito (VP Microsoft Education Monde)

Richard Appiah Akoto est devenu une star du Web après avoir publié sur Facebook des photos le montrant reproduire à la craie, sur le tableau noir de sa classe, l’interface de Microsoft Word. En manque de matériel, ce professeur d’informatique ghanéen a depuis reçu des dizaines de promesses de soutien. Microsoft s’était notamment engagé à lui fournir des ordinateurs et l’accès à son programme MCE. Promesse tenue, Richard Appiah Akoto était du voyage à Singapour !

Melody Isnard, Responsable des programmes Microsoft Education


« C’était une expérience unique et inspirante que de voir des enseignants du monde entier partager leurs pratiques pédagogiques innovantes pour repenser l’Education »

A propos de Microsoft Education

La communauté

Microsoft Éducation est une communauté mondiale de plus de 100 000 enseignants qui utilisent la technologie dans la classe aujourd’hui pour préparer leurs étudiants au monde de demain.

Devenir MIE Expert

Les professeurs innovants utilisent les outils Microsoft dans leurs classes et maîtrisent les bases des usages de la technologie en classe. Devenir MIE, c’est rejoindre un réseau d’enseignants enthousiastes qui se retrouvent pour apprendre, partager et s’épanouir professionnellement.

Participer au prochain E²

L’Education Exchange est réservé aux enseignants MIE Expert. Pour participer à la prochaine édition, prévue en mars 2019, ou à d’autres événements mondiaux organisés par Microsoft, candidatez sur le site Microsoft Éducation: https://education.microsoft.com/microsoft-innovative-educator-programs/mie-expert