Vous avez un projet ?

Contactez-nous
Recherche

Programme d’un an entièrement dispensé en anglais, le Master a pour but de former les experts en analyse de données dans le secteur du marketing en ligne, de la finance et des opérations. Confrontés aux fondamentaux du processus de prise de décision par le biais de l’extraction de connaissances provenant du big data, les étudiants apprennent à résoudre des problèmes managériaux en se basant sur la recherche et les données massives. Un cursus essentiel pour les managers de demain, que l’IÉSEG a choisi de mettre en œuvre principalement avec les technologies de Microsoft.

Créé en 1964 sous le nom d’Institut Économique, Scientifique et de Gestion, l’IÉSEG School of Management fait partie de la Conférence des Grandes Écoles (CGE) qui regroupe une quarantaine d’écoles de management. Elle est depuis 2016 détentrice des trois accréditations EQUIS, AACSB et AMBA – la fameuse «triple couronne», qui la place parmi les meilleures Business Schools mondiales. Pour l’année 2017-2018, l’IÉSEG School of Management accueille plus de 5 150 étudiants sur ses deux campus lillois et parisien, dont près de la moitié sont étrangers. Son programme Grande École sur cinq ans (Bachelor + Master) comporte neuf domaines de spécialisation et l’IÉSEG propose également un cycle Bachelor in international business, un International MBA, un Executive MBA, neuf Masters of Science ainsi que plusieurs mastères spécialisés.

Une confrontation au management factuel

Bien que récent dans les programmes de l’IÉSEG, le Master of Science in Big Data Analytics revêt une importance capitale. «Grâce à l’enseignement de la gestion des nouveaux défis orientés sur les données auxquels les entreprises font face actuellement dans le domaine du marketing en ligne, de la finance et de la gestion, le MSc in Big Data Analytics for Business se révèle être, sur le marché, un atout considérable et pertinent sur le CV des étudiants, explique son Directeur Académique, le Dr. Kristof Coussement. L’opportunité de passer une année dans un environnement international, avec des professeurs et des étudiants issus du monde entier, donne lieu à une expérience personnelle et professionnelle inoubliable »

«La data devient un prérequis en termes de marketing. Si je veux demain manager des ingénieurs, je dois savoir comment ça marche»
Nicolas David, étudiant

Concrètement, en s’appuyant sur des recherches théoriques et pratiques sur le secteur, ce Master offre la possibilité d’obtenir des certifications pertinentes sur le marché professionnel et permet aux étudiants de se confronter aux outils de la Business Analytics et de la prise de décision: la suite du SAS Institute, qui fait référence en la matière ; les outils SPSS Statistics, Tableau et Excel ; les langages Python et R ; les piles Hadoop et Spark… En un an, les diplômés auront donc acquis les compétences nécessaires à l’identification d’informations clés en analysant les données numériques d’entreprise, tout en prenant en considération le contexte commercial approprié. Ils sauront prendre des décisions et auront des bases solides quant au commerce et à l’analyse. Ils pourront alors exercer en entreprise en tant que data scientists, business analysts, market researchers, customer insights managers ou encore financial analysts. Nicolas David, étudiant en marketing, est l’un des étudiants inscrits à ce Master. « La data devient un prérequis en termes de marketing, explique le jeune homme. Je voyais bien la plus-value de la data, mais je ne savais pas comment la maîtriser. Or, si je veux demain manager des ingénieurs, je dois savoir comment ça marche ».

Un accompagnement de Microsoft au plus près

Cédric Malvache, le responsable informatique de l’IÉSEG, et Gabriel Delforge, technicien informatique en charge du management de la plateforme Big Data, sont parfaitement conscients de cet enjeu. Leur rôle a consisté à concrétiser, sur le plan pratique, la vision du Dr. Coussement. «Notre premier défi aura été de mettre à disposition des élèves un environnement standard, le même pour chacun, explique Gabriel Delforge. On ne pouvait donc pas envisager un environnement de type BYOD, où chaque élève aurait installé sur sa propre machine les outils identifiés. Seules des machines virtuelles pouvaient permettre d’attendre le niveau exigé de qualité et d’homogénéité des environnements ».

«Nous utilisons Azure depuis 2011, poursuit Cédric Malvache, et l’IÉSEG a toujours entretenu d’excellents rapports avec Microsoft. Nous aurions pu aller vers d’autres éditeurs – nous avons d’ailleurs mis tout le monde en concurrence – mais avec Microsoft, nous avons tout de suite eu l’accompagnement nécessaire. Les équipes de Microsoft sont en contact direct avec nous, elles suivent le projet. Avec d’autres, il fallait passer par un intégrateur. Microsoft a une vraie cellule éducation, et cela a fait la différence».

S’ils ont eux-mêmes réalisé le master de la machine virtuelle, Cédric Malvache et Gabriel Delforge ont donc pu compter sur l’accompagnement au plus près de Microsoft. «Ils nous ont aidés à résoudre quelques petits problèmes en cours de projet, expliquent-ils en cœur. Mais surtout, ils nous ont aidés à avancer sur la partie scripting, car là, nous n’avions pas forcément les compétences».

De fait, les deux hommes ont créé ce qu’ils appellent une «classe virtuelle dans Azure», c’est-à-dire une salle de cours comprenant 40 postes hébergés dans le cloud de Microsoft. «Cela nous apporte principalement une flexibilité sans égale, apprécie Gabriel Delforge. Les étudiants peuvent travailler de n’importe où et à n’importe quel moment. Ils peuvent se connecter à leur machine virtuelle avec leur ordinateur personnel, leur smartphone ou leur tablette, quel que doit l’OS. Certes, tous les outils que nous avons intégrés ne sont pas prévus pour être utilisés de cette façon, mais quel que soit le device utilisé, les étudiants ont au moins toujours accès à leur environnement de travail et à leur dossier personnel».

Une prochaine étape consistera à mieux intégrer les machines virtuelles dans l’environnement informatique de l’IÉSEG. «Mais ce n’est pas une priorité, tempère Cédric Malvache. Nous devons d’abord peaufiner nos VM, assurer les mises à jour des produits intégrés… Et comme l’IÉSEG fonctionne sur une base 24/24, 7/7, nous ne pouvons gérer ce genre de travaux qu’en période de vacances. L’intégration à notre Active Directory viendra donc plus tard»

Panorama de la solution

En bref

La mission de l’IÉSEG School of Management est de préparer les acteurs du changement qui contribueront au développement d’entreprises responsables, innovantes et humanistes, dans un contexte international. Dotée de deux campus, un à Lille et un à La Défense, près de Paris propose un apprentissage interdisciplinaire centré sur l’acquisition des compétences.
https://www.ieseg.fr/

Mission

Fournir aux étudiants en MSc Big Data Analytics les outils identifiés par le Directeur académique.

Enjeux du projet

Fournir un environnement
standard et homogène, accessible 24/24 et 7/7 quel que soit le device utilisé.

« Seules des machines virtuelles pouvaient permettre d’attendre le niveau exigé de qualité et d’homogénéité des environnements »

 

Gabriel Delforge, chargé du management de la plateforme Big Data

« Les équipes de Microsoft sont en contact direct avec nous, elles suivent le projet. Microsoft a une vraie cellule éducation, et cela a fait la différence»

Cédric Malvache, responsable informatique