Vous avez un projet ?

Contactez-nous
Recherche

Professeur en classe de CM1 à l’école Marcel Pagnol de Montauroux, dans le Var (83), Arnaud Perrier est un fervent utilisateur des nouvelles technologies dans son enseignement.
Dernier venu dans la trousse à outils numériques de ce Microsoft Innovative Educator Expert (MIE Expert), Skype Mystère lui permet de décupler l’expérience pédagogique de ses élèves.

« Fan de technologies innovantes dans les écoles », « toujours prêt à essayer de nouvelles pratiques pédagogiques » … Arnaud Perrier affiche la couleur sur son profil LinkedIn ! Où l’on apprend également qu’à 40 ans, ce professeur des écoles, ambassadeur eTwinning, enseignant depuis 2006 à Montauroux, à quelques kilomètres à l’ouest de Cannes et au pied du Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur, a plus d’une corde à son arc : il a été agent de sécurité, réceptionniste à l’atelier mécanique d’un garage automobile, et même professeur de… karaté.

Mais s’il est depuis toujours basé dans le Var, c’est depuis la Savoie, où il goûte quelques jours de vacances bien méritées, qu’il nous accorde cette interview. Nous l’avons réalisée en vidéo avec Microsoft Teams, car Arnaud Perrier est un utilisateur chevronné des technologies et des outils Microsoft – ce qui lui vaut d’être, depuis deux ans, labellisé Microsoft Innovative Educator Expert (MIE Expert). « Cette distinction est peut-être une reconnaissance d’une certaine aisance avec l’informatique, balaie modestement l’enseignant, mais être MIE, c’est surtout un excellent moyen de parler avec des collègues partout dans le monde, de découvrir de nouvelles pédagogies, d’évaluer de nouveaux outils. Le numérique n’est pas la fin, mais le moyen d’atteindre nos objectifs ».

Intégré au programme et aux pratiques pédagogiques

Le premier contact d’Arnaud avec Skype Mystère remonte à 2014. « Je suis un très gros utilisateur de Twitter, explique l’enseignant. C’est là que j’ai découvert la plupart des solutions que j’utilise aujourd’hui. Le principe de Skype Mystère m’a immédiatement séduit : permettre aux enfants de dialoguer en vidéo avec d’autres élèves à l’autre bout du monde, le tout dans une ambiance à la fois éducative et ludique, c’est presque magique ».

Skype Mystère est un jeu qui permet aux enfants de découvrir les cultures et les modes de vie des enfants à travers le monde. Une partie se joue entre deux classes distantes selon un principe très simple : chaque classe doit deviner la localisation géographique de l’autre (pays, ville…) en lui posant des questions. Une pratique courante consiste à confier un rôle précis (cartographe, photographe, script, meneur, hôte… le choix est libre) à chaque élève, la difficulté résidant ensuite dans le fait que les questions sont fermées et ne peuvent obtenir comme réponse que « oui » ou « non ».

Une session de Skype Mystère avec une école suédoise. Entre autres outils, les élèves d’Arnaud utilisent la mappemonde pour devenir la localisation de leurs pairs suédois

Si Microsoft met à disposition, via la plateforme Microsoft Educator Community, un annuaire international d’enseignants amateurs du jeu, Arnaud a pris l’habitude d’organiser ses parties via Twitter. « Le hashtag #MysterySkype est très actif, je rentre très facilement en contact avec des collègues étrangers, précise-t-il. Il suffit de s’entendre sur les modalités de la partie, de prendre rendez-vous et de s’appeler en visioconférence le jour-dit ».

Voyages virtuels en vidéo

« Skype Mystère nous permet de travailler toutes les compétences liées au programme, comme la géographie ou l’Anglais, mais aussi toutes les compétences du XXIè siècle : la communication, la collaboration, la pensée critique… »

 

 

Arnaud Perrier,
enseignant

Pour Arnaud, Skype est une activité éducative à part entière. « Un quart des classes avec qui je corresponds est aux États-Unis, explique l’enseignant, mais nous avons aussi joué avec des classes en Malaisie, en Inde, en Russie, au Mexique… Et ce sont des classes de tous les âges, de la maternelle aux jeunes adultes. Skype Mystère nous permet de travailler toutes les compétences liées au programme, comme la géographie ou l’Anglais, mais aussi toutes les compétences du XXIè siècle : la communication, la collaboration, la pensée critique… ».

Une autre expérience rendue possible par les activités Skype est la visite virtuelle de lieux distants. Là encore, le principe est très simple : muni de son téléphone mobile ou d’une tablette un guide local accompagne les enfants dans la découverte d’un lieu historique ou géographique pertinent dans le cadre du programme. Ainsi, les élèves d’Arnaud ont-ils pu visiter le musée de Raleigh, un aquarium aux États-Unis ou encore le zoo de Lisbonne. « L’intérêt, outre la visite elle-même, est l’interactivité permise par Skype. Les élèves n’hésitent pas à poser des questions, les échanges se font de façon très
naturelle », juge-t-il. Et lorsque la langue devient une barrière, Arnaud, qui parle parfaitement Anglais, est là pour prendre le relais : « je sers d’interprète lorsque cela est nécessaire. L’avantage à discuter avec des étrangers est que nous faisons de l’Anglais « réel », et non de l’Anglais académique ».

Vers l’infini… et bien au-delà !

Au-delà de Skype, Arnaud utilise également la plupart des outils Microsoft pour l’éducation, tels que OneNote, où toutes les leçons et les projets de l’année sont consultables où que les élèves soient et avec n’importe quel support, et Sway. « Sway me sert beaucoup pour réaliser le blog de la classe, sur lequel nous relatons nos progrès dans Skype Mystère, détaille-t-il. J’ai aussi découvert Teams cette année via une collègue américaine rencontrée sur Twitter ».

Mais ses centres d’intérêts l’emmènent encore plus loin. « Je fais découvrir le code à mes élèves à travers Scratch depuis 5 ans (la programmation informatique fait partie officiellement de l’enseignement du primaire et du secondaire depuis la rentrée 2016, NDLR) et je suis persuadé que l’intelligence artificielle et, plus encore, la réalité augmentée peuvent apporter énormément à nos pratiques pédagogiques ».
À quand HoloLens dans la classe d’Arnaud ?

Les élèves suivent avec un grand intérêt cette visite virtuelle du Jardim Zoologico, le zoo de Lisbonne, en direct via Skype.