Vous avez un projet ?

Contactez-nous

La Sorbonne enrichit les compétences numériques de ses professeurs et étudiants grâce aux certifications Cloud et IA proposées par le programme Microsoft Learn. Cette montée en compétences répond aux besoins des entreprises qui recherchent des talents pointus sur ces sujets. Le Master 2 MoSEF forme ainsi des Data Scientists ultra-qualifiés, dotés d’expertise sur les technologies Microsoft les plus demandées.

 

Microsoft accompagne les établissements d’enseignement supérieur à former leurs étudiants aux métiers d’avenir en mettant à leur disposition des parcours menant jusqu’aux certifications Microsoft sur les technologies Cloud et IA. Ils acquièrent ainsi des compétences numériques demandées par les entreprises qui recherchent des talents à la pointe pour occuper des postes sans cesse transformés par le numérique. Avec ses certifications, le programme Microsoft Learn a une double vocation. Premièrement, il aide les professeurs à acquérir eux-mêmes des compétences métiers pour les transmettre à leurs étudiants. Deuxièmement, il accompagne les étudiants dans le passage de ces certifications.

Et puisque les métiers évoluent très rapidement, que l’on est encore loin d’imaginer ceux de demain, l’enjeu du programme est également de former les étudiants en continu. Les certifications Azure sont mises à jour régulièrement pour être au plus proche de la réalité du marché de l’emploi.

Ainsi Microsoft accompagne des universités techniques pour lesquelles les métiers du numérique sont une évidence ; mais aussi des universités généralistes qui ont besoin de s’acculturer et de développer leurs connaissances et celles de leurs étudiants sur ces nouvelles technologies. C’est le cas de la Sorbonne à Paris.

 

Créée en 1257, la Sorbonne, université pluridisciplinaire, forme 44 000 étudiants venant des quatre coins du monde. Ancrée dans la société, l’université est fortement humaniste et internationale. Elle est aussi résolument tournée vers le progrès. Si l’on s’imagine à l’évocation de son nom une université traditionnelle, elle est en réalité très à la pointe. Et c’est ce paradoxe que souligne Marc-Arthur Diaye, Professeur des universités et Directeur de la Mention de Master Econométrie-Statistique : « Lorsqu’il a fallu basculer les cours à distance avec la crise sanitaire, nous étions déjà prêts et cette crise n’a fait qu’accélérer notre digitalisation. Nous innovions déjà en matière d’apprentissage depuis longtemps mais là en deux mois nous avons pris cinq ans d’avance. Nous avons maintenant des dispositifs de captation de cours automatiques dans nos bâtiments par exemple. »

 

Partenaire de Microsoft depuis longtemps, la Sorbonne est notamment très alerte en matière d’intelligence artificielle et a participé aux parcours d’apprentissage de l’AI Business School de Microsoft, pour former ses professeurs à l’intelligence artificielle appliquée au business. Cette montée en compétences sur l’IA est aujourd’hui complètement intégrée et complémentaire aux cours.

 

La Sorbonne enrichit les compétences de ses étudiants en Master 2 MoSEF avec les certifications Microsoft

 

Marc-Arthur Diaye, déjà convaincu par la plus-value de l’accompagnement de Microsoft, a souhaité aller plus loin en rejoignant le programme Microsoft Learn. « Microsoft comprend nos problématiques, nos organisations complexes. Et c’est tout naturellement quand j’ai évoqué le programme Microsoft Learn avec eux et que j’ai eu envie de le rejoindre. »

Cet enseignant-chercheur a vu deux qualités au programme. D’abord le fait qu’il permette un accompagnement des professeurs et des élèves pour que tous entrent dans une même dynamique d’apprentissage. Ensuite, le programme favorise l’autonomie d’apprentissage : en étant coachés mais aussi poussés à apprendre par eux-mêmes, les étudiants sont moteur de leur formation.

En tant que Directeur de la Mention de Master Econométrie-Statistique, Marc-Arthur Diaye a souhaité compléter le cursus de ses étudiants avec des certifications reconnues par le monde professionnel.

 

Pour former un Data Scientist complet, il y a trois champs de compétences à maitriser :

  • Des compétences techniques, connaître un langage de code, maitriser des outils et logiciels par exemple
  • Des compétences en statistique
  • Des compétences informatiques, architecture, cloud par exemple

« Avoir des compétences théoriques en statistique ou technique n’est pas plus noble que d’avoir des compétences en « hard » informatique. Nous estimons qu’un étudiant du Master 2 MoSEF doit terminer son cursus avec les trois typologies de compétences.  Si historiquement, ce diplôme venait valider les deux premiers champs de compétences, avec les certifications Microsoft Azure, nous signalons aux entreprises que nos étudiants maitrisent le troisième. » témoigne Marc-Arthur Diaye.

 

Les étudiants du Master 2 MoSEF passent donc la certification Azure Fundamentals (AZ-900), puis la certification Data Scientist Associate (DP-100). Sur le plan logistique, les professeurs ou anciens élèves certifiés présentent les modules des certifications. Puis, les professeurs jouent le rôle de coach jusqu’au passage de la certification qui se fait en ligne en 1h par l’organisme Certiport. Des certifications qui viendront renforcer les connaissances apprises lors du cursus universitaire et les mettre en adéquation avec les outils Microsoft.

 

Azure Fundamentals, les fondamentaux du Cloud Computing

Azure Fundamentals apprend aux étudiants les basiques du Cloud Computing, une compétence très recherchée par les entreprises aujourd’hui. « En arrivant en entreprise, non seulement je peux travailler sur mes estimations statistiques, marketing, sur mes outils de Data Science mais en plus je sais paramétrer mes outils de travail. Créer ma machine virtuelle peut s’avérer très utile si jamais elle n’est pas configurée à mon arrivée. Je peux ainsi me mettre au travail sans perdre de temps et sans pénaliser les autres services. En tant que Data Scientist il est important de maitriser ces aspects là pour être pleinement opérationnel. » relate Marc-Arthur Diaye.

 

Data Scientist Associate, enrichir les compétences en data science

Les étudiants appliquent leurs connaissances des sciences des données et de l’apprentissage automatique pour mettre en œuvre et exécuter des charges de travail d’apprentissage automatique sur Azure ; et surtout à l’aide du service d’apprentissage automatique Azure. Les « hard skills » maitrisées avec cette certification sont :

  • Mettre en place un espace de travail Azure Machine Learning
  • Exécuter des expériences et former les modèles
  • Optimiser et gérer les modèles
  • Déployer et consommer les modèles

 

Fort de ce complément au cursus traditionnel, la Sorbonne ambitionne de rajouter prochainement une troisième certification sur l’IA (AI100).

 

 

Des compétences supplémentaires qui font la différence sur le CV

 

Le passage par les étudiants de ces certifications a été imposé par l’équipe pédagogique, en les intégrant pleinement à l’offre pédagogique. Leur passage compte dans les points obtenus pour réussir son année. Ainsi, dès le départ, la Sorbonne a communiqué auprès de ses étudiants sur l’importance de ces certifications pour leur employabilité à terme.

Pour se faire, la Sorbonne a fait intervenir d’anciens étudiants certifiés venus témoigner du rôle que ces certifications avaient joué dans leur parcours professionnel. « Une ancienne étudiante certifiée est venue présenter les certifications AZ-900 et DP-100. Elle nous a raconté qu’elle travaillait aujourd’hui dans un cabinet de consulting et que quand son CV était envoyé aux entreprises qui étudiaient sa candidature pour une mission, ces certifications renvoyaient un vrai signal de qualification. » raconte Marc-Arthur Diaye.

 

Ces témoignages combinés à leur veille accrue de tout ce qui se passe sur le marché de l’emploi, ont fini de convaincre les étudiants de la Sorbonne de la nécessité de passer ces certifications. Et pour ceux qui se poseraient encore la question d’intégrer cette université ou une autre, les certifications peuvent faire la différence. « Si un étudiant fait partie des 5% de candidats sélectionnés en Master 1 Econométrie-Statistique et a le choix entre la Sorbonne et un établissement concurrent, ces certifications peuvent faire la différence car elles renvoient un signal de professionnalisation plus poussée que d’autres formations. » évoque Marc-Arthur Diaye.

 

Les certifications font également monter en compétences les professeurs désireux d’accompagner au mieux leurs étudiants

 

Si le programme forme les étudiants aux métiers de demain, il forme aussi les professeurs avec Microsoft Learn For Teachers. Les enseignants passent les mêmes modules de certification que les étudiants même s’ils n’ont pas vocation à passer l’examen de certification à la fin. Ils ont ainsi le même niveau de connaissances pour les accompagner au mieux. Ils peuvent à terme délivrer les cours des modules eux-mêmes.

Face à l’engouement des étudiants pour intégrer le Master 2 MoSEF avec ces certifications Azure, d’autres professeurs s’intéressent de plus en plus au programme Microsoft Learn. Aujourd’hui, la Sorbonne compte une dizaine d’enseignants déjà concernés par Microsoft Learn For Teachers et les certifications : Azure Fundamentals, AI Fundamentals, Data Fundamentals, et Power Platform Fundamentals pour les Ressources Humaines.

 

La Sorbonne ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et ambitionne d’enrichir son offre avec d’autres certifications, mais aussi de proposer les certifications existantes plus tôt dans le parcours des étudiants. En effet, l’université étudie la possibilité d’intégrer les compétences Azure Fundamentals aux cours dès la première année de Master. Et elle se projette déjà sur les certifications « role-based » qu’elle pourrait mettre à disposition d’autres Master.